• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Cougars de Champlain: une filière pour les Alouettes 

Cougars de Champlain: une filière pour les Alouettes

Samuel Giguère... (Archives La Presse)

Agrandir

Samuel Giguère

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les Alouettes seraient-ils sur le point de troquer leur nom pour celui des Cougars de Montréal? Avec la signature récente du Sherbrookois Samuel Giguère, ils sont maintenant six anciens du Collège Champlain qui devraient fouler le terrain du stade Percival-Molson cet été.

En plus de Giguère, le joueur de ligne offensive Philip Blake, les demis défensifs Mike Edem et Daryl Townsend ainsi que les receveurs Ismaël Bamba et Éric Deslauriers sont tous des produits issus de l'institution du secteur Lennoxville.

Sans surprise, l'entraîneur-chef des Cougars, Jean-François Joncas, est d'avis qu'il s'agit d'une belle vitrine pour le programme du collège où il occupe cette fonction depuis 2006.

« C'est super positif c'est certain, souligne Joncas, qui a été l'entraîneur de Philip Blake en 2006 et de Mike Edem en 2008. Avec environ 1100 étudiants, on n'est pas une grosse école. Quand t'as six athlètes dans la LCF, dans la même équipe, c'est spécial. Au bout du compte, six joueurs sur environ 46 qui proviennent d'un même cégep, c'est un bon ratio. »

« En plus, ce sont des joueurs pas mal établis, renchérit Joncas. Edem a connu toute une année recrue en 2013. Giguère a passé trois ans avec les Tiger Cats de Hamilton. Blake a été libéré par la NFL et sera une denrée rare dans la ligue en tant que joueur de ligue offensive canadien et on connaît Daryl Townsend et Éric Deslauriers. »

Quant au secret d'un tel développement, il repose en partie sur la philosophie de l'institution et sur les athlètes qui y ont adhéré au fil du temps, estime Joncas.

« L'école croit beaucoup aux sports. Les jeunes sont concentrés sur l'école, ils peuvent évoluer dans la meilleure division collégiale et ils voient d'anciens athlètes qui sont passés par le même chemin et qui ont pavé la voie. »

« Dans le temps de Giguère et des autres, il y avait l'ancien Cougars Tom Nutten qui avait gagné le Superbowl en 2000 avec les Rams de St. Louis et qui était un modèle à suivre. Ce sont eux maintenant les modèles à suivre pour les jeunes actuels. Ils sont la preuve qu'avec du talent, et des efforts, on peut atteindre les niveaux professionnels », soutient l'entraîneur-chef.

«Le groupe le plus talentueux»

Jean-François Joncas venait de passer une fin de semaine de camp d'entraînement en vue de préparer sa formation pour la prochaine saison. 80 athlètes, dont une dizaine provenant de l'extérieur du Québec, se sont disputé les 65 places disponibles avec l'équipe au Coulter Field du 1er au 3 mai et la filière des Alouettes demeurera en bonne santé à en croire le pilote sherbrookois.

« C'est probablement le groupe le plus talentueux que j'ai vu en neuf ans », lance-t-il sans ambages.

Il est encore très tôt, mais les Cougars devraient donc une nouvelle fois être parmi les équipes aspirantes au championnat de la division 1 du RSÉQ à l'automne.

« À la défensive ils sont impressionnants en plus d'avoir de bons gabarits et à l'attaque on va pouvoir miser sur le retour d'excellents vétérans, dont le quart-arrière Michael Arruda et le receveur Marc-Antoine Pivin. »

« On va être compétitifs. On va pouvoir rivaliser avec les meilleures équipes et aspirer aux grands honneurs », se réjouit Jean-François Joncas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer