La fameuse ligne du centre

David Desharnais... (Archives La Presse)

Agrandir

David Desharnais

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Ne pas accorder de but à l'adversaire, c'est bien. Mais il faut tout de même en marquer au moins un pour le battre.

Comme prévu, c'est le gardien Carey Price qui fut l'incontestable vedette du Canadien de Montréal lors de sa victoire en six matchs dans sa série l'opposant aux Sénateurs d'Ottawa.

Ce qu'on n'attendait pas, ou du moins qu'on n'a pas vu venir, c'est que des gars comme Dale Weise, Brendan Prust, Tory Mitchell ou Brian Flynn allaient servir de locomotives offensives au Canadien.

Que les joueurs de soutien apportent une contribution inattendue, c'est inespéré comme scénario. C'est quand ils deviennent véritablement les joueurs les plus dangereux offensivement que le CH risque d'avoir des difficultés, à long terme.

Ce qui nous amène à regarder de plus près la production offensive des deux premiers trios du Tricolore; certes, les six premiers attaquants du Canadien ont fait l'objet d'une surveillance plus étroite des meilleurs attaquants défensifs des Sénateurs.

Mais qu'à cela ne tienne, ils n'ont pas toujours généré les chances tant espérées de marquer. Et on ne parlera même pas de l'anémique production de l'avantage numérique (1 en 20).

En gros, faudra que les gros canons du Montréal puissent assurer la réplique à ceux du Lightning. Et ça, ça commence bien souvent par une bonne distribution des rondelles des joueurs de centre.

David Desharnais et Tomas Plekanec ont été méconnaissables contre Ottawa; si le deuxième s'attele à la perfection à sa mission défensive, notamment en désavantage numérique, on attend davantage du premier.

Plekanec - un but et deux passes pour trois points avec un différentiel de +3 - et Desharnais - aucun but, deux passes et un différentiel de -2 - peuvent et doivent faire mieux. Alimenter leurs ailiers demeure une priorité. Max Pacioretty (deux buts), Alex Galchenyuk (un but et une passe) et Brendan Gallagher (un but et une passe) seront aussi sous la loupe. Mais il faut d'abord et avant tout que leurs joueurs de centre respectifs livrent la marchandise. Ce qui n'a pas été le cas en première ronde.

Surveillez donc le rendement de Lars Eller; ce dernier fut le plus efficace au centre pour le CH contre Ottawa. Rappelez-vous sa performance contre les Rangers, le printemps dernier...

On connaît déjà les succès des Floridiens face au Canadien la saison dernière; cinq victoires, zéro défaite, 21 buts pour contre seulement huit.

Et si l'attaque du Lightning ne fut guère explosive contre les expérimentés Red Wings, ses deux premiers joueurs de centre, Tyler Johnson - six buts et une passe - de même que Steven Stamkos - seulement trois passes - ont déjà mieux fait au cumulatif que ceux du Canadien.

Précisons quand même deux choses, si on analyse la prestation offensive du CH et du Lightning en première ronde; Montréal a affronté une équipe coriace en défensive, l'équipe la plus hot en fin de saison régulière. Quant à Tampa Bay, affronter Henrik Zetterberg et Pavel Datsyuk n'est jamais une sinécure pour tout bon joueur offensif. Parlez-en à Stamkos, justement.

Une série longue, ardue, intense et intéressante. Une victoire du CH en sept signée Carey Price. Encore.

/////

Première ronde de prédiction satisfaisante. Un score de six bonnes prédictions sur huit. Seuls les sacripants de Blues de Saint-Louis, et les Jets de Winnipeg, m'on fait faux bond.

Je suis particulièrement perplexe de la prestation des Blues; pourquoi avoir insisté pour utiliser le gardien Jake Allen, surtout dans le dernier match? Ce dernier était visiblement secoué et ne livrait pas la marchandise.

Grosse remise en question à venir chez les Blues.

Que j'aimerais que les Flames gagnent! Vous avez vu leur remontée, lors de leur match victorieux face aux Canucks? Une équipe tellement belle à voir, déterminée et passionnée! Mais bon, les Ducks, c'est du sérieux. Ils ont été impressionnants face aux Jets, même si ces derniers ont pris les devants trois fois dans les quatre matchs de la série. Probablement la série la plus excitante du deuxième tour.

Que ce soit Scott Darling ou Corey Crawford devant les buts ne semble pas importuner le moins du monde le reste de l'équipe des Hawks. Je l'avoue, ils ont mieux fait que prévu face aux Prédateurs. La commande sera similaire face au surprenant Wild; nul doute que les Hawks ont tous les outils pour passer au prochain tour.

Les Caps ont été impressionnants face aux Islanders, mais je suis loin de croire qu'ils pourront transporter ces succès face aux Rangers. La bande à Alain Vigneault a été intraitable face aux Penguins et ils seront tout aussi éteignoirs face à Ovechkin et sa bande. L'attaque donne le show, les défensives gagnent les championnats, paraît.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer