• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Josée Bélanger retenue au sein d'équipe Canada 

Josée Bélanger retenue au sein d'équipe Canada

Josée Bélanger...

Agrandir

Josée Bélanger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Coaticookoise Josée Bélanger a fait un pas de plus vers son rêve de participer à la Coupe du monde de soccer féminin en étant officiellement nommée au sein de l'alignement des 23 joueuses de l'équipe canadienne, dévoilée lundi à Vancouver par l'Association canadienne de soccer.

Une journée remplie d'émotions pour les joueuses, qui ont été traitées comme de véritables rock star et qui ont défilé au fur et à mesure que leur participation était confirmée, devant une foule impressionnante, dans les circonstances.

«Vraiment une journée forte en émotions! On l'a su officiellement vendredi dernier, mais c'était vraiment spécial de vivre toute cette cérémonie, avec tous ces gens qui y assistaient et qui devaient être normalement au boulot, ou ces jeunes qui auraient dû être à l'école. Tous ces gens se sont déplacés malgré une température moche. Ça augmente notre sentiment de fierté et notre enthousiasme. C'est agréable et encourageant car justement, on souhaite que les gens viennent nous encourager lors de la Coupe du monde», a expliqué Josée Bélanger.

«Je savais que les choses allaient bien pour moi, mais d'enfin se faire confirmer sa place, c'est énorme comme sentiment.»

Trois Québécoises se retrouvent parmi les 23 joueuses retenues par le sélectionneur John Herdman, qui est à la tête de la sélection canadienne depuis 2011. Outre Bélanger, Marie-Ève Nault et Rhian Wilkinson seront aussi de l'alignement canadien.

C'est Christine Sinclair, qui compte 222 sélections et 153 buts, qui sera la capitaine de l'équipe canadienne, classée huitième au monde.

Le Canada sera dans le groupe A pour le tournoi qui sera disputé au Canada du 6 juin au 5 juillet prochains. Il jouera ses deux premiers matchs à Edmonton, le 6 juin contre la Chine (classée 16e) et le 11 juin contre la Nouvelle-Zélande (17e), avant de s'envoler pour Montréal, où il affrontera les Pays-Bas (12e) le 15 juin.

«Mon rôle au sein de l'équipe n'est pas encore tout à fait défini. On est cinq attaquantes avec des qualités différentes, alors cela donne des outils supplémentaires à l'entraîneur. Je peux tout aussi bien amorcer les matchs ou les terminer, par exemple si on a besoin d'un but en fin de rencontre», a indiqué Bélanger.

«Avec raison, l'entraîneur est content de la versatilité du groupe. Il n'y a pas que les 11 partants et les réservistes, il y a une belle profondeur dans l'équipe.»

Des matchs hors concours contre les États-Unis et le Mexique sont au menu de l'équipe au cours du prochain mois. Un dernier duel, contre l'Angleterre, disputé à Hamilton, clôturera la préparation canadienne.

«Je crois qu'on va toutes réaliser l'ampleur de tout ça une fois qu'on va marcher vers le stade pour le premier match. Jusqu'à présent, je lis les messages des gens qui me supportent et m'encouragent, qui me disent que notre cheminement les inspire, et ça me motive beaucoup.»

«J'ai bien sûr le match du 15 juin à Montréal encerclé sur mon calendrier. J'ai quelque 150 membres de ma famille, des amis, qui y seront présents. C'est plutôt rare que tout le monde puisse assister à mes matchs internationaux. La dernière fois, mes parents étaient venus à deux matchs de la Coupe du monde junior, en 2004. Ils étaient très fiers d'être là, mais la Coupe du monde qui s'en vient, c'est beaucoup plus gros!»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer