Les Cougars au bord du gouffre

Les joueurs du Collège Français de Longueuil ont remporté un troisième match... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Les joueurs du Collège Français de Longueuil ont remporté un troisième match consécutif en finale de la LHJQ dimanche à Sherbrooke pour ainsi prendre les devants 3-2. Un premier gain au domicile des Cougars cette saison, signé Kevin Darveau.

Le grand gardien a été impérial devant son filet en bloquant les 32 lancers dirigés vers lui par des Cougars qui n'ont jamais cessé les attaques dangereuses, notamment en deuxième période.

Longueuil se retrouve désormais dans le siège du conducteur, à une seule victoire de la consécration dans la LHJQ. Il y a moins d'une semaine, les Cougars étaient en avance 2-0.

Le vis-à-vis de Darveau, Alex Leclerc, n'a pas grand-chose à se reprocher, lui qui a affronté 40 lancers dans la rencontre.

Longueuil a pris les devants après six minutes de jeu en première par l'entremise de Maxime Chagnon. Celui-ci a pris un retour de lancer sur une montée à deux contre un effectuée en désavantage numérique. La défensive sherbrookoise a cafouillé à la ligne bleue du Collège Français, provoquant le revirement.

Les visiteurs ont par la suite planté le clou définitif dans le cercueil en inscrivant deux buts en une minute et 24 secondes en toute fin de deuxième période. Le premier de ces deux buts a particulièrement fait mal. Le lancer de la pointe de Brian Callahan a été redirigé dans le filet des Cougars par le défenseur Jonathan Deslauriers, qui voulait le bloquer de la main.

Trois buts, ce fut bien suffisant pour Darveau.

« C'est notre première victoire ici cette année, au cinquième match de la finale, notre troisième gain de suite alors oui, c'est vraiment un bon timing pour connaître un gros match! On a mis de la pression sur leurs défenseurs et on a mis beaucoup de rondelles au filet. À un moment donné, ça finit pas entrer », a dit le héros du match.

Darveau a réalisé l'un de ses gros arrêts du match face à l'excellent Michaël Rhéaume, quelques minutes après le premier but de Longueuil.

Sa défensive lui a grandement facilité le travail en bloquant plusieurs lancers et en forçant les joueurs des Cougars à diriger des tirs à partir de la périphérie de la zone.

« Les gars ont vraiment été impeccables devant moi, ils m'ont permis de voir la rondelle grosse comme un ballon de plage », a-t-il commenté.

Il s'agit d'un beau retour pour le gardien, qui avait amorcé le premier match de la série, mais qui avait été remplacé pour le deuxième match.

« Ce fut une claque au visage. Je ne jouais pas mon meilleur hockey et j'avais besoin de ça. Toute l'équipe en a profité. La clé, c'est notre attitude. On perdait 0-2 dans la série, mais on ne s'est jamais découragé. Il nous reste cependant un match à gagner. »

Rhéaume en colère

Chez les Cougars, l'ambiance n'était pas à la rigolade.

L'entraîneur chef Pascal Rhéaume était dans tous ses états, notamment envers le match officié par l'arbitre Alexandre Garon.

« Ce fut une vraie joke. Ça fait deux ans que je suis dans cette ligue et c'est toujours la même chose avec lui. Les joueurs ne savent pas à quoi s'attendre alors le focus n'est plus sur le match, mais sur l'arbitre », a-t-il vociféré, le regard dur.

« On a fourni un bel effort, notamment en deuxième, mais pour un deuxième match de suite, la rondelle n'a pas entrée. Le deuxième but, celui qui a touché à la main de Deslauriers, fut une malchance totale. On n'a pas eu de bons favorables ce soir. »

« On est au pied du mur, on doit maintenant gagner deux fois. J'ai confiance qu'on peut le faire, un peu comme on a fait contre Vaudreuil, on remportant le septième match ici. »

Le sixième match de la série est prévu mercredi à Longueuil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer