• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Le Canadien a payé le prix de sa victoire, selon Judes Vallée 

Le Canadien a payé le prix de sa victoire, selon Judes Vallée

Dale Weise a marqué deux buts.... (Photo PC)

Agrandir

Dale Weise a marqué deux buts.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le plan de match des Sénateurs était clair dès le début du match; frapper, frapper et frapper les joueurs du Canadien. Une stratégie qui a prouvé son efficacité, mais qui n'a pas empêché le Canadien de remporter la rencontre.

Judes Vallée... (Archives La Tribune, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Judes Vallée

Archives La Tribune, Jessica Garneau

« Les joueurs du Canadien ont payé le gros prix pour cette victoire. Ils ont reçu plus de 60 mises en échec dans tout le match! Ils se sont fait frapper de tout bord, tout côté! Mais ils se sont relevés et ils ont trouvé le moyen de gagner le match malgré tout. C'est la force des bonnes équipes, elles trouvent toujours un moyen », a expliqué l'entraîneur-chef du Phoenix de Sherbrooke, Judes Vallée.

« Cet aspect physique a amené beaucoup d'énergie chez les Sénateurs, notamment en début de match. Ils n'ont cependant pas eu de bons lancers de qualité. En deuxième, le Canadien a complètement dominé la période et c'est Craig Anderson qui a sauvé la mise pour Ottawa. Le Canadien aurait pu mettre ce match hors de portée si son avantage numérique avait été plus productif. »

Et encore une fois, ce sont les membres du quatrième trio qui ont non seulement permis au CH de l'emporter, mais qui ont été la principale bougie d'allumage du CH.

« Ils jouent avec passion et énergie. C'est en soi une bonne nouvelle pour le Canadien que le quatrième trio fasse ainsi la différence; ça veut dire qu'il y a encore place à l'amélioration puisqu'on attend toujours que les deux premiers trios se lèvent. Wow, Dale Weise avec deux buts; ces gars-là travaillent sans relâche! »

Insatisfait du rendement la recrue Andrew Hammond devant le filet des siens, l'entraîneur des Sénateurs Dave Cameron a décidé de faire confiance au vétéran Anderson pour ce troisième match.

« Je crois que ce fut une bonne décision. Hammond n'a pas beaucoup d'expérience dans la LNH et quand tu sens que le tapis te glisse sous les pieds, tu dois agir. Tu dois créer l'étincelle et le jeu d'Anderson ce soir (hier) prouve que Cameron a eu raison. Je suis sûr qu'Anderson voudrait revoir le dernier tir, par contre. Un gardien de la LNH n'est pas sensé se faire battre de cet angle, côté bâton. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer