• La Tribune > 
  • Sports 
  • > La punition à Subban, la clé du match, dit Robidas 

La punition à Subban, la clé du match, dit Robidas

La punition à P.K. Subban a eu lieu... (Photo PC)

Agrandir

La punition à P.K. Subban a eu lieu en milieu de deuxième période lors du match de mercredi.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Stéphane Robidas débarque à peine à Sherbrooke après sa saison avec les Leafs de Toronto. Pour le défenseur sherbrookois, qui a regardé avec attention le premier duel entre les Sénateurs et le Canadien mercredi soir, il ne fait pas de doute que la punition à P.K. Subban, en milieu de deuxième période, fut le tournant du match.

Stéphane Robidas... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Stéphane Robidas

Archives La Tribune

« D'abord, ce fut vraiment un match excitant, assez fou même, le genre de match qu'on espérait pas avec deux aussi bons gardiens que Carey Price et Andrew Hammond! Je m'attendais à un premier duel pas mal plus serré. C'est certain que la punition à Subban en deuxième a été le point tournant; non seulement les Sénateurs ont réussi à marquer à deux reprises lors de leur avantage numérique de cinq minutes, mais ils ont aussi accordé un but en désavantage numérique au Canadien. Le genre de but qui peut changer l'allure d'un match. »

« Pour moi, lorsque Subban a été chassé, j'étais convaincu que c'était la fin pour le CH. Subban et Markov jouent beaucoup de grosses minutes de qualité à la ligne bleue du Canadien, alors perdre un des deux me semblait fatal. Mais l'équipe s'est relevée et d'autres défenseurs ont fait le boulot », a dit Robidas.

« Ce soir (mercredi) le quatrième trio a fait la différence; en fait, c'est même évident, sans ce quatrième trio le Canadien ne gagne pas le match. »

Ce dernier est un habitué des matchs serrés et des fins de matchs où parfois un adversaire veut lancer un message ou préparer le prochain match, comme le veut l'adage.

Justement ce qui s'est passé en fin de rencontre, alors que les esprits se sont échauffés.

« C'est tout à fait normal; Kyle Turris et Tomas Plekanec se sont affrontés toute la soirée dans le cercle des mises en jeu, il fallait s'attendre à des étincelles, et ça ne fait que commencer! »

Bien avant le début de la série, Robidas favorisait le CH, à cause de Carey Price. Il avoue cependant que les succès de fin de saison des Sénateurs l'ont impressionné.

« Mon avis n'a pas changé, ce sera une série serrée. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer