Les Cougars à deux victoires de la coupe

En relève au partant Stéphano Cantali, le gardien... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

En relève au partant Stéphano Cantali, le gardien du Collège Français de Longueuil Kevin Darveau n'a été déjoué qu'une fois par un tir précis de Nicolas Samson.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les Cougars de Sherbrooke ont ajouté une deuxième victoire ce week-end à domicile face au Collège Français. Ils profiteront ainsi d'une avance de 2 à 0 dans cette série finale en se présentant demain à Longueuil pour y disputer le match numéro 3.

Le gardien sherbrookois Shawn Ouellet a été époustouflant dimanche en bloquant 33 des 35 tirs dirigés vers lui. On ne peut toutefois pas en dire autant de Stéphano Cantali, qui a cédé à quatre reprises sur 14 lancers avant d'être remplacé par Kevin Darveau.

Marque finale : 5 à 2 en faveur des Cougars.

« Shawn a été notre meilleur joueur, a confié le défenseur de Champlain Alexandre Bolduc. Jusqu'au début de la finale, on optait pour un principe d'alternance. Mais Shawn force notre entraîneur à le remettre chaque fois devant le filet. »

Il faut avouer que le défi était grand pour la verte recrue Stéphano Cantali, qui à l'âge de 17 ans disputait une première partie en séries dans la Ligue de hockey junior du Québec.

« Les gars jouent au hockey depuis qu'ils sont d'âge novice, a rappelé son entraîneur Pierre Petroni. Le manque d'expérience, je ne crois pas à ça. »

Un deuxième vingt crucial

Comme ils l'avaient fait deux jours plus tôt, les Cougars ont marqué le premier but de la partie. Et c'est encore Michaël Rhéaume qui a sonné la charge.

« Michaël n'a pas commencé les éliminatoires avec nous et il avait hâte de revenir dans l'alignement, a souligné Pascal Rhéaume, l'entraîneur des Cougars. C'était une belle surprise de le voir avec nous lors de la dernière série contre Vaudreuil. Il a haussé son niveau de jeu et c'est ce qu'on demande à nos joueurs de 20 ans. Michaël est un marqueur. Il a compté plus de 50 buts cette année. Il est toujours dangereux. »

Malgré la réplique de David Marcotte au début du second vingt, les hommes de Pascal Rhéaume ont contre-attaqué avec quatre buts sans riposte en deuxième période grâce à Michaël Rhéaume, Matthew Martin, Alex Carrier et Nicolas Samson.

Jonathan Fillion a tenté une remontée en milieu de troisième pour le Collège Français, mais en vain.

Manque d'opportunisme

Pour Pierre Petroni, pas besoin de chercher de midi à 14 h pour expliquer la dernière défaite des siens.

« Il faut mettre la rondelle dans le but. Point. Mes compteurs doivent marquer. Groleau (Marc-Olivier) n'a pas de but dans cette série, Beaulieu (Jean-Philippe) et Guilbault (Alexis) non plus. On parle de trois de mes meilleurs éléments. »

« On a quatre échappées, aucun but, a poursuivi le pilote de Longueuil. On a manqué d'opportunisme. »

Ce mauvais week-end n'a rien de paniquant selon lui.

« Les Cougars mènent 2-0 et on revient à la maison pour jouer une autre partie de hockey. On n'aura qu'à gagner la première période, la deuxième et la troisième. C'est tout. (...) La ligne est mince. Mais on est encore très très très positifs. »

Pas de confiance démesurée

Une chose est sûre dans le clan sherbrookois : les deux derniers gains ne doivent pas les entraîner vers un abus de confiance.

« Il faut éviter d'être trop confiants, a avancé Alexandre Bolduc. Ça pourrait jouer contre nous. On veut finir la série à Longueuil sans changer notre style de jeu. On n'a perdu en finale alors qu'on menait la série 3 à 1 l'an dernier et on ne veut pas laisser de chances au Collège Français de revenir dans cette série. »

Pour ajouter un troisième et un quatrième triomphe, les Cougars espèrent finalement éviter les pénalités et respecter leur plan de match.

« La discipline demeure le mot d'ordre, a expliqué Pascal Rhéaume. On doit rester dans notre bulle et déployer l'effort nécessaire en pensant à toute l'équipe. »

« On veut continuer de frapper nos adversaires, ajoute Bolduc. Ils sont plus petits et on doit les déranger le plus possible pour espérer gagner à nouveau. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer