• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Hécatombe au Challenger de tennis de Drummondville 

Hécatombe au Challenger de tennis de Drummondville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Dure journée pour les favoris, jeudi, au Challenger de tennis de Drummondville, alors que trois des quatre premières têtes de série, les Slovaques Lucas Lacko et Norbert Gombos, ainsi que l'Allemand Andreas Beck ont tous trois vu leurs tournois prendre fin prématurément.

Lacko, qui se portait à la défense de son titre, a été surpris par l'Américain Kevin King, issu des qualifications, en trois manches de 6-4, 4-6 et 6-4. Âgé de 24 ans, King en sera à une toute première présence à un tournoi de cette envergure.

«Je savais que ce serait une partie difficile contre Lacko. Je me suis concentré sur mon plan de match, j'ai joué comme je suis capable de le faire et ça m'a permis d'enlever le premier set. Il m'a brisé tôt dans la deuxième manche et je n'ai pas été en mesure de revenir de l'arrière, mais je me suis accroché. J'ai continué de travailler fort et j'ai finalement remporté la partie», explique-t-il.

L'Américain a notamment excellé en défensive lors de la dernière manche, repoussant les attaques répétées de son adversaire. Il estime que le fait d'agir en tant que négliger peut représenter un avantage. Il n'a rien à perdre et joue sans pression contrairement à ses adversaires qui sont condamnés à bien jouer.

«C'est certain que ça aide, admet-il. Cette victoire me donne également une confiance additionnelle pour le reste du tournoi».

Il n'y a pas qu'en simple que King connaît un parcours de rêve à Drummondville. En compagnie de son partenaire de double, le Sud-africain Dean O'Brian, il a eu le dessus sur le duo composé de Gonzalo Escobar et Dimitar Kutrovsky afin d'accéder à la demi-finale.

Deuxième tête de série, Andreas Beck a, lui aussi, été battu en trois manches par un Américain. Alex Kuznetsov a eu le dessus 7-5, 1-6 et 6-3 afin de passer à la ronde des 8. En battant Gombos, le qualifié Matteo Donati a, pour sa part, obtenu son laissez-passer afin d'affronter le Canadien Frank Dancevic, la dernière tête de série toujours en action.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer