Les Cougars gardent le cap malgré la tempête

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Ne comptez pas sur Sylvain Laflamme pour faire des déclarations à l'emporte-pièce. D'abord, ce n'est pas le genre du tout du directeur des sports du Collège Champlain; mais en plus, il n'y aurait aucune raison de poursuivre en vain les palabres.

Son équipe de hockey va bien, elle mène sa série quarts de finale de la Ligue de hockey junior du Québec par deux matchs à zéro face aux Maroons de Lachine. Surtout, selon ses propres estimations, les Cougars seront bel et bien membres de la LHJQ la saison prochaine.

Rappelons qu'à la mi-décembre, l'information a filtré que les Cougars et les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe quitteraient la LHJQ afin de joindre la Ligue de hockey collégial du Québec à compter de la saison 2016-17. Information qui a par la suite été confirmée par le RSEQ, gestionnaire de la Ligue collégial.

Mais voilà, il y a quelques semaines, quelques gouverneurs d'équipes de la LHJQ, sous le couvert de l'anonymat, laissaient miroiter la possibilité d'exclure ces deux franchises.

Les Cougars ont bel et bien été informés qu'un appel téléphonique avait été placé par les autorités de la LHJQ et ses membres pour discuter de cette possibilité.

Mais pour Sylvain Laflamme et les Cougars, c'est « business as usual ».

« Moi, à moins d'un avis contraire, je crois que nous ferons partie de la LHJQ la saison prochaine. Avec Saint-Hyacinthe, on a fait le tour de la réglementation de la ligue et rien ne nous indique le contraire. Nous ne sommes pas en retard dans nos paiements à la ligue, ils n'ont aucune raison de nous expulser, outre le fait que certaines personnes ne sont pas heureuses de notre décision », a indiqué M. Laflamme.

« Une fois que j'ai pris connaissance de l'appel téléphonique de la ligue, j'ai communiqué avec eux pour leur faire comprendre que c'était inacceptable. J'ai fait mon plaidoyer, j'ai mis les choses au clair, mais je n'ai pas eu de réponses depuis ce temps-là. »

Avant de joindre les rangs de la Ligue de hockey junior AAA du Québec en 2002, qui est par la suite devenue la LHJQ, les Cougars ont évolué pendant plusieurs années au sein de la Ligue collégiale du Québec.

Un retour aux sources, conséquent avec les valeurs du programme de hockey de Champlain, était incontournable, affirme Sylvain Laflamme.

Champlain est déjà présent sur le circuit collégial du RSEQ avec son équipe féminine de hockey.

« J'ai toujours demandé à ce qu'on réduise le calendrier, le nombre élevé de matchs était notre principale préoccupation, et ça ne date pas d'hier. Je crois que dans tout cet imbroglio, certains gouverneurs étaient inquiets principalement de nos actions futures, notamment lors du prochain repêchage. Ils auraient peut-être dû nous consulter, s'ils avaient des craintes réelles, avant de faire des scénarios catastrophes. On leur aurait expliqué notre bonne volonté dans le dossier. Notre priorité a toujours été de faire ce qu'il y a de mieux pour nos joueurs-athlètes et ce, peu importe la ligue dans laquelle on évolue. »

De son sôté, le commissaire Guy Ryan a préféré ne pas émettre de commentaires dans ce dossier.

La série quatre de sept entre Lachine et Sherbrooke se poursuit ce soir et vendredi à l'aréna Pete-Morin pour les matchs trois et quatre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer