• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Aliassime atteint le tableau principal, puis se blesse 

Aliassime atteint le tableau principal, puis se blesse

Auger Aliassime... (Photo fournie)

Agrandir

Auger Aliassime

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Le Québécois Félix Auger Aliassime a surpris un peu tout le monde en se taillant une place dans le tableau principal du Challenger de Drummondville à 14 ans à peine. Victime d'une blessure à l'abdomen, il a malheureusement dû déclarer forfait pour le reste du tournoi.

Le jeune tennisman de la région de Québec a fait écarquiller bien des yeux dès son arrivée au Tennis intérieur René-Verrier en disposant tour à tour de son compatriote Jack Mingji Lin, samedi, puis du vétéran Australien Chris Guccione, dimanche. Hier, il a continué sur sa séquence de rêve en prenant la mesure du Sud-Africain Fritz Wolmarans, un joueur qui a déjà été classé parmi les 200 meilleurs au monde.

«Je ne sais pas si ça s'est déjà vu qu'un joueur aussi jeune perce le tableau principal d'un Challenger ici ou ailleurs dans le monde. C'est assez phénoménal», analyse le porte-parole du tournoi, Marc-André Blanchard.

Entraîneur national et capitaine de l'équipe de Coupe Davis du Canada, Martin Laurendeau a qualifié la série de victoires d'Auger Aliassime «d'exploit incroyable». Il a notamment été épaté de la victoire contre Guccione.

«Félix est à Drummondville pour prendre de l'expérience en tournoi international et voilà qu'il dispose d'un vétéran aguerri, un grand gaucher de 6 pieds, 7 pouces, membre de l'équipe de Coupe Davis et ex-partenaire de double de Lleyton Hewitt, rien de moins», affirme-t-il, visiblement impressionné par ce qu'il a vu du Québécois.

«Il s'entraîne au Centre national d'entraînement et il est fréquent que nous, les entraîneurs, devons mutuellement nous rappeler qu'il n'a que 14 ans. Félix est un athlète complet, doté de tout un physique. Il doit maintenant s'ajuster et poursuivre son développement», renchérit Laurendeau.

«J'étais là quand Daniel Nestor a vaincu, alors qu'il avait 18 ans, le Suédois Stefan Edberg. C'était alors tout un fait d'armes. La performance de Félix, à seulement 14 ans, est dans la même catégorie», conclut l'ancien professionnel.

Malheureusement, il a senti des douleurs au cours de son match d'hier matin. Il a consulté un médecin un peu plus tard dans la journée et on lui a confirmé que son tournoi était terminé.

Une surprise d'entrée de jeu

Il n'y a que six rencontres de disputées au tableau principal que déjà on a eu droit à une surprise alors que le sixième favori, le Belge Ruben Bemelmans, a baissé pavillon face au Bulgare Dimitar Kutrovsky. Les Canadiens Pavel Krainik et Philip Bestor ont également vu leurs séjours à Drummondville prendre fin de façon précipitée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer