Rude départ pour les Gaiters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après l'euphorie du dernier week-end, les Gaiters de l'Université Bishop's sont redescendus sur terre à temps.

Du moins, c'est ce que souhaite Rod Gilpin, l'entraîneur de la formation masculine de basketball des Gaiters de l'Université Bishop' s, qui est débarquée à Toronto mercredi afin de participer au championnat canadien de basketball universitaire.

Les Mauves ont gagné leur laissez-passer la fin de semaine dernière en défaisant les Redmen de McGill en finale du Québec. Ce sera donc la première fois depuis 1999 que les Gaiters seront présents au championnat canadien. Ils sont ironiquement les derniers représentants du Québec à avoir gagné le titre canadien, en 1998.

Le retour sur terre risque par contre d'être solide; les Gaiters, établis comme sixièmes favoris dans cette compétition réunissant les huit meilleures équipes au Canada, croiseront le fer avec les Gee Gees d'Ottawa d'entrée de jeu. Une lourde commande.

Ottawa, classé 3e, a récolté une fiche de 18-1 en saison régulière face à leurs adversaires de l'Ontario et de 29-2 face à toutes les équipes canadiennes confondues.

Ils sont de plus bons premiers pour l'attaque au Canada, avec une moyenne de 94,5 points par match et septièmes en défensive.

« Ce sera une difficile entrée en matière, c'est certain. On doit cependant se concentrer sur nos propres forces; on a une équipe au gros gabarit et il faudra mettre ça à profit. De leur côté, ils aiment beaucoup miser sur leurs gardes », a indiqué Rod Gilpin, à la barre de l'équipe masculine depuis 2008.

Les Gaiters ont conclu leur calendrier régulier avec une fiche de 8-8, mais un cumulatif de 10-15 si on inclut les matchs impliquant des équipes canadiennes.

Si les Gee Gees étaient classés deuxièmes au pays cette saison, les Gaiters eux n'ont jamais pu percer le classement canadien.

« Notre but avoué depuis le début de l'année était de ne pas nous contenter de sortir du Québec, mais de faire un bout de chemin aux canadiens. C'est maintenant à notre portée, malgré une saison plus difficile que prévu. On croit qu'on a joué à notre réel potentiel que lors des séries éliminatoires au Québec. »Ottawa et Bishop's se sont affrontées le 24 octobre dans un duel à l'avantage des Gee Gees par 80-66.

« On n'est pas nerveux, peut-être un peu anxieux, mais je sens beaucoup de positifs dans l'équipe. C'est bon signe. »

Ce sont déjà les quarts de finale qui se mettront en branle, aujourd'hui; une défaite mène directement vers l'obtention de la cinquième place.

Les Ravens de Carleton seront une fois de plus les grands favoris du tournoi, eux qui visent un cinquième titre de suite.

Les Lancers de Windsor (#2), Ottawa (#3), les Vikes de Victoria (#4), les Tigers de Dalhousie (#5), Bishop's (#6), les Rams de Ryerson (#7) et les Huskies de la Saskatchewan (#8) sont les équipes qui participent au tournoi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer