• La Tribune > 
  • Sports 
  • > La victoire de Jeanne Chouinard profitable... dans deux ans 

La victoire de Jeanne Chouinard profitable... dans deux ans

Jeanne Chouinard... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Jeanne Chouinard

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) La victoire de Jeanne Chouinard à la Coupe Riders devait lui procurer un laissez-passer pour le Championnat du monde Red Bull Crashed Ice d'Edmonton. Sa première place lui sera finalement profitable... dans deux ans!

La Sherbrookoise de 16 ans a appris mardi qu'elle n'avait pas l'âge nécessaire, soit 18 ans, pour participer à la compétition prévue ce week-end. « C'est une loi en Alberta qui m'empêche de participer. On ne peut permettre à des mineurs de participer au championnat en raison de la présence du commanditaire principal qui est une compagnie de bières », explique Jeanne qui se dit déçue de la tournure des événements.

Au moment de sa victoire samedi passé, personne ne savait que l'âge de Jeanne serait problématique. « Même Christian Papillon, l'organisateur de l'épreuve de la Coupe Riders sherbrookoise, ne savait pas que c'était un problème », souligne la jeune étudiante du programme sports-études hockey à l'école secondaire du Triolet.

«Une loi c'est une loi »

À titre de directeur de l'événement albertain, M. Papillon aurait tenté de trouver un arrangement pour permettre à la Sherbrookoise de prendre part à la compétition, mais ses efforts se sont avérés vains.

« Il nous a confirmé qu'il ne pouvait rien faire. Une loi c'est une loi », déclare la jeune femme.

C'est Tamara Kajah, médaillée d'argent, qui prendra la place de la Sherbrookoise au Red Bull Crashed Ice d'Edmonton. L'organisation a toutefois assuré à l'athlète de 16 ans qu'elle obtiendra un laissez-passer pour prendre part au Championnat du monde dès qu'elle aura atteint 18 ans.

En attendant sa première descente lors d'un événement Red Bull Crashed Ice, Jeanne Chouinard a l'intention d'enfiler ses patins pour compétitionner sur le circuit de la Coupe Riders 2016. Elle sera amenée à voyager puisque ces courses se déroulent en Amérique du Nord, mais également en sol européen.

« Mon père et moi on veut voyager pour participer aux épreuves où les filles sont admises », affirme-t-elle.

« Il m'arrive déjà de rater des journées d'école pour mes tournois de hockey, mais je me débrouille bien alors ça ne devrait pas poser problème. J'arrive toujours à rattraper la matière », poursuit l'élève qui sera alors en secondaire cinq.

À entendre l'enthousiasme dans sa voix malgré les récentes nouvelles, on peut prédire que les compétitrices du Championnat Red Bull Crashed Ice de 2017 auront de la compétition sur la piste glacée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer