Le Phoenix défait 1-0

Les joueurs du Phoenix ont tout donné pour secouer leur torpeur et mettre fin à... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les joueurs du Phoenix ont tout donné pour secouer leur torpeur et mettre fin à leur série de défaites, mais c'est tout de même l'Armada qui a eu le meilleur au Palais des sports samedi après-midi.

Alexander Katerinakis a été le seul marqueur du match, inscrivant son deuxième de la saison contre Evan Fitzpatrick en deuxième période d'un tir des poignets qui a frappé le poteau avant d'entrer de justesse dans le filet, et Samuel Montembeault s'est chargé du reste. Le cerbère de Blainville-Boisbriand a bloqué les 18 tirs des hommes de Judes Vallée pour récolter le blanchissage et infliger une troisième défaite consécutive aux Sherbrookois au compte de 1 à 0.

« C'est un match qui a été âprement disputé. L'Armada est une équipe qui patine énormément. On a travaillé fort pendant 60 minutes et on a concédé un but serré. On n'a peut-être pas assez amené de rondelles au filet qui aurait pu créer des retours et nous permettre d'en profiter », a avancé l'entraîneur Judes Vallée.

Contrairement à la veille contre les Tigres de Victoriaville, les hommes de Vallée ont été parfaits en désavantage numérique, tuant cinq pénalités. Ils n'ont cependant pas été en mesure de profiter de l'une de leurs trois chances avec un patineur en plus.

« On a fait un gros travail en désavantage numérique, mais en avantage numérique on a voulu faire le jeu trop parfait. C'est un match où ça a patiné dans les deux sens et c'était un beau spectacle quand même. »

Après avoir alloué sept buts vendredi, Evan Fitzpatrick était de retour devant le filet. Le cerbère-recrue a été solide, ne cédant qu'une seule fois sur 25 lancers.

« Il n'était pas nécessairement content de sa prestation hier, mais il a démontré énormément de caractère et est revenu très fort aujourd'hui [samedi] », a souligné Vallée.

Comme si les défaites qui s'accumulent n'étaient pas suffisantes au chapitre des mauvaises nouvelles, l'hécatombe s'est poursuivie chez le Phoenix lorsque Chase Harwell a été frappé solidement par Fabrizio Ricci contre la bande en première période. L'Américain a quitté le match, en apparence blessé à l'épaule, et n'est pas revenu au jeu par la suite. Rappelons que Harwell, dont l'état sera réévalué quotidiennement, avait manqué le début de la saison des Sherbrookois en raison d'une blessure à l'épaule.

« On n'est pas chanceux présentement, ça tombe beaucoup. Les prochains jours vont nous dire la gravité de sa blessure. »

Carl Neill soutenait que son équipe devra se concentrer sur ce qu'elle peut contrôler.

« C'est plate quand des gars se blessent, mais ça fait partie du jeu. Tout le monde doit monter son jeu d'un cran, il n'y a pas rien d'autre qu'on puisse faire. »

Heureusement, Jérémy Roy purgeait un dernier match de suspension et il devrait être en mesure d'affronter l'Océanic à Rimouski, mercredi, lors du prochain match de l'équipe.

Julien Bahl devra quant à lui être laissé de côté pour une troisième et dernière rencontre.

La présence de Kay Schweri, absent contre l'Armada, demeure incertaine. Son état fait toujours l'objet d'une évaluation quotidienne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer