Les chasseurs conviés au cinéma

Le Magogois Réal Langlois tourne maintenant ses films avec des... (Photo extraite du film L'appel des bois)

Agrandir

Le Magogois Réal Langlois tourne maintenant ses films avec des équipements de la qualité de ceux qui sont utilisés à Hollywood.

Photo extraite du film L'appel des bois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Luc Larochelle</p>
Luc Larochelle
La Tribune

L'Homme panache s'est accordé une pause l'an dernier. Celui qui l'incarne, le Magogois Réal Langlois, s'était volontairement éclipsé.

« Après toutes ces années en tournée, j'ai pris un peu de recul pour me ressourcer et redéfinir mes projets. Les gens qui me retrouvent comprennent vite où je veux maintenant aller », s'emballe le chasseur devenu caméraman, qui se considère aujourd'hui comme un véritable réalisateur d'oeuvres cinématographiques.

« Des films de chasse et de pêche, il en circule maintenant partout. Les amateurs peuvent passer leurs soirées à en regarder devant leur téléviseur ou leur ordinateur. Je me suis dit qu'il fallait absolument que mes films soient l'équivalent d'une sortie au cinéma, et nous y sommes parvenus! »

Les équipements de tournage utilisés par la famille Langlois (les deux fils épaulent maintenant le père) sont ceux que l'on retrouve sur les plateaux à Hollywood.

« Notre équipe est plus modeste mais les équipements pour les images et le son sont les mêmes. Imaginez ce que ça prend comme gymnastique pour faire suivre le moniteur derrière la caméra dans un marécage, dans un bûcher ou durant une tempête de neige. Ce sont des efforts qui feront cependant notre marque de commerce. Le jour n'est pas loin où nos films seront projetés dans les salles de cinéma. Des pourparlers en ce sens sont engagés », affirme M. Langlois.

La bande-annonce du film L'appel des bois est accessible sur YouTube. On croirait que les brins de neige vont nous tomber sur le nez.

La plupart des réseaux de télévision diffusant des films de chasse et de pêche offre du temps d'antenne sans nécessairement payer les concepteurs. Ceux-ci doivent financer leur projet avec la contribution de commanditaires.

Dans les chaînes américaines spécialisées, un producteur doit débourser des sommes colossales pour que son film soit présenté aux heures de grande écoute.

« C'est extrêmement difficile pour des étrangers comme nous d'obtenir le support des grandes marques qui se positionnent en appuyant des artistes américains très connus. »

Réal Langlois sera à Magog le samedi 7 mars. La projection aura lieu à la Polyvalente La Ruche et débutera à 19 h 30. Le prix d'entrée est de 25 $.

« Nous passons quatre heures ensemble. Je prends le risque de charger 5 $ de plus que ce qu'il en coûte pour assister à d'autres soirées semblables. Ça le vaut amplement, me disent les gens en sortant. Les commentaires que je reçois confirment que nous avons fait les bons choix. »

On retrouve toutes les informations concernant la tournée 2015 sur le site : hommepanache.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer