Le snocross est l'affaire de Danny Poirier

Danny Poirier... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Danny Poirier

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Christine Bureau
La Tribune

(Maricourt) Danny Poirier ne fait pas les choses à moitié. Le coureur de Saint-Théodore-d'Acton a gravé son nom pour la première fois sur le trophée snocross du Grand Prix de Ski-Doo de Valcourt (GPV), une victoire qui s'ajoute aux deux autres remportées vendredi et samedi. Sur l'ovale du circuit Yvon-Duhamel, le titre est revenu pour une deuxième année consécutive à l'Américain Malcom Chartier.

« Dans ma tête je le savais, je m'en venais ici pour laver la classe. Je voulais vraiment bien faire », a confié Danny Poirier en terminant sa course. Le coureur a de quoi sourire. Après avoir été blanchi en finale à Valcourt une dizaine de fois, c'est une douce revanche qu'il s'est payée dimanche sur la piste de snocross. « Gagner en Pro Open avec les meilleurs, c'est le summum », affirme-t-il.

Champion en titre et meneur actuel du classement East Coast Snocross (ECS), Danny Poirier est sur une lancée. « J'étais en super forme. J'avais une machine écoeurante. Mon Ski-Doo était une coche au-dessus des autres motoneiges, il faut le dire. Ça allait vraiment bien. J'étais prêt mentalement, physiquement. La machine était là, tout était aligné pour que ça marche », conclut-il.

Danny Poirier a été suivi sur le podium par les Ontariens Iain Hayden et Dylan Hall, tandis que pilote de la série québécoise SCMX Donavan Asselin de La Doré a pris le cinquième rang.

Chartier premier, Lavallée cinquième

Sur l'ovale du circuit Yvon-Duhamel, l'Américain Malcom Chartier a doublé la mise avec un deuxième titre consécutif en Pro Champ 440. Le coureur du Michigan a d'ailleurs connu un week-end parfait en remportant les trois finales du Grand Prix de Valcourt.

Il a été suivi dimanche de l'Américain Nick Van Strydonk alors que le Manitobain Travis McDonald, troisième en course, est monté sur le podium pour une deuxième année consécutive.

Parmi les Québécois qui ont tenté leur chance dans la classe reine du GPV, notons la présence du Drummondvillois Jason Lavallée. Lui qui a terminé troisième lors de la finale du vendredi a eu moins de chance samedi, quand un bris mécanique l'a forcé à l'abandon. Il a néanmoins pris le cinquième rang dimanche, juste derrière Dustin Wahl.

Le jeune coureur de Cookshire-Eaton Steven Marquis s'est lui aussi démarqué en Pro Champ 440 à sa première année auprès des plus grands. Après avoir terminé en septième position samedi - le Québécois qui a le mieux performé - Marquis s'est buté dimanche à un bris mécanique. « Ce n'est pas grave, c'est ça la vie des courses », a laissé tomber le jeune homme de 17 ans, surtout qu'il peut se féliciter d'avoir remporté les honneurs en Pro Formula 500.

Et alors que Sabrina Blanchet est devenue vendredi la première femme à courir en Pro Champ 440 à Valcourt, la pilote de 19 ans a dû abandonner lors des courses de qualifications samedi et dimanche à cause d'une succession de bris mécaniques. Son coéquipier Patrick Tétrault de Magog a été plus chanceux dimanche alors qu'il a pris le quatrième rang en Semi-Pro Open, derrière deux Américains et un Ontarien.

Toujours sur le circuit Yvon-Duhamel, mais cette fois en motocross sur glace, notons la performance du Sherbrookois Karl Daigle, qui a terminé en quatrième position derrière trois autres Québécois, Shawn Ford, Maxime Sylvestre et Samuel Desbiens.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer