Prêt pour les courses... ou presque

Une mauvaise surprise attendait les organisateurs et bénévoles de la 23e... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Une mauvaise surprise attendait les organisateurs et bénévoles de la 23e édition de la Loppet Subaru Orford qui se déroulera samedi et dimanche au parc national du Mont-Orford. À leur arrivée au parc avant le lever du soleil, ceux-ci ont dû constater les dégâts causés par les forts vents qui ont soufflé durant la nuit.

Panneaux décrochés, tente soulevée par le vent, des débris éparpillés ici et là, de toute évidence, il n'y avait pas de temps à perdre pour refaire une beauté au site. « Dire qu'on se proposait de donner congé à plusieurs bénévoles tellement nous étions avancés dans nos préparatifs. La journée s'annonçait somme toute pas trop occupée, mais dame Nature s'est chargée de nous rappeler que nous sommes à sa merci », de confier Jean Pinard, vice-président du Club de ski de fond du parc du Mont-Orford, organisateur de la compétition.

C'est mal connaître les bénévoles de la Loppet si on croit que cela allait les rendre de mauvaise humeur. « Au fil des années, on en a vu de toutes les couleurs ici. Je me souviens une année on se demandait si la compétition aurait lieu ou pas tellement il y avait peu de neige au sol. C'était pas mal plus stressant. Ce matin, on se remet au boulot et plus rien ne paraîtra samedi matin lors des premières compétitions », d'ajouter Pinard.

D'ailleurs, ce dernier ne tarit pas d'éloges envers les bénévoles qui sont fidèles au rendez-vous chaque année à la Loppet. « C'est notre richesse, nos bénévoles, fait-il valoir. Il y a des gens qui sont avec nous depuis deux décennies et d'autres qui ont emboîté le pas il n'y a pas si longtemps et qui sont devenus tout aussi indispensables. Je pense à un Albert Christophe qui est un homme à tout faire pour nous. En plus d'être devenu un maître dans l'art de farter les skis de notre équipe de ski de fond, il est omniprésent pour le montage du site et on peut témoigner qu'il est très habile de ses mains. Tant qu'on aura des bénévoles comme ça pour nous soutenir, l'avenir de notre événement est assuré. »

600 fondeurs

En fin de semaine, plus ou moins 600 fondeurs et fondeuses prendront le départ de l'une ou l'autre des nombreuses épreuves de la manifestation sportive du Club de ski de fond du parc du Mont-Orford. Parallèlement à la Loppet se tiendra aussi la Coupe Québec numéro trois de Ski de Fond Québec.

« L'élite et la relève du Québec, des membres d'équipes nationales, d'anciens olympiens, on a régulièrement des belles surprises parmi les fondeurs qui débarquent chez nous. Ce sera encore le cas cette année. De plus, le plateau a été aménagé de façon à ce que les amateurs voient les athlètes un peu plus longtemps à l'arrivée. Ce sera spectaculaire », promet Jean Pinard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer