Jérémi Roch: «J'aimerais avoir une chance»

Jérémi Roch... (Photo fournie Alouettes de Montréal, Rogerio Barbosa)

Agrandir

Jérémi Roch

Photo fournie Alouettes de Montréal, Rogerio Barbosa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Jérémi Roch croit plus que jamais en son rêve d'être quart-arrière chez les professionnels. Et la fin de semaine qu'il vient de passer à l'Académie du leadership pour quarts-arrières Anthony Calvillo, à Montréal, n'a fait que renforcer ses convictions.

L'ancien quart vedette des Alouettes de Montréal, et désormais membre du personnel d'entraîneurs de l'équipe, a prodigué conseils techniques et stratégiques, mais aussi son savoir et quelques trucs du métier à quelques quarts issus de programmes universitaires québécois.

Le Vert & Or y avait délégué Roch et son second Mathieu Loranger, de même que le coordonnateur à l'attaque de l'équipe, Mathieu Pronovost.

S'il a toujours insisté pour affirmer son désir de jouer pivot chez les pros, Roch persiste et signe après cette activité. Même s'il sait que ce ne sera pas chose facile.

« Ce fut très intéressant comme activité et très différent des camps auxquels j'ai participé autrefois. C'était davantage orienté sur le rôle d'un quart-arrière au sein de son équipe, sur le leadership et l'approche qu'il doit adopter. Il n'y avait pas beaucoup de participants, alors ça nous a permis d'interagir à un contre un avec Anthony », a indiqué le quart du Vert & Or.

« Au-delà des Coupes Grey, des records et des résultats sur le terrain, Calvillo nous a parlé de son parcours, des choix qu'il a dû faire, des obstacles qu'il a surmontés pour avoir du succès dans la LCF et ce, même s'il est Américain. Le mot clé qui revenait souvent était l'effort, le désir de toujours en faire plus. »

«J e reviens de ce camp encore plus motivé, même si je sais que ce ne sera pas facile. Ça vient juste confirmer que je suis sur la bonne voie, que je place mes efforts aux bons endroits. »

Présent aux essais combinés

Roch sera d'ailleurs l'un des 12 représentants du Vert & Or à se présenter à Montréal dans le cadre des essais régionaux organisés par la LCF, en prévision des essais nationaux présentés à Toronto, à la fin mars.

Le porteur de ballon Alexandre Aubé, le demi défensif Samuel Bibeault, les receveurs de passes Sébastien Blanchard et Vincent Cléroux-Gaudreau, l'ailier rapproché Olivier Émond, les secondeurs Olivier Goulet-Veilleux et Dempsey Jutras, les joueurs de ligne défensive Francis Guay, Rami Saintus et Louis-Simon Nadeau et le centre arrière William Langlais y seront également.

Et pour Roch, pas question, du moins pour l'instant, de jouer à une autre position afin d'améliorer ses chances d'être repêché ou invité au camp d'entraînement d'une des huit équipes de la LCF. Une avenue empruntée par Brad Sinopoli et Marc-Olivier Brouillette, deux anciens quarts chez les universitaires, qui ont depuis maîtrisé une autre position afin de se faire une place chez les pros.

« J'ai toujours mentionné que je voulais jouer comme pivot au prochain niveau et c'est encore le cas. Oui, je suis ouvert au changement, mais j'aimerais avoir une chance de me faire valoir comme quart, un peu comme ce fut le cas pour Sinopoli, qui a été quart pendant plus d'une saison avant de se convertir en receveur de passes. Je crois en mes chances et ma tête, présentement, est à devenir le meilleur quart-arrière possible.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer