Le Phoenix : rebondir à la maison

Judes Vallée... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Judes Vallée

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Nous reproduisons ici un texte publié dans nos pages vendredi, mais qui, en raison d'un problème technique, a été coupé en partie par une publicité.

Après avoir subi trois défaites consécutives dans les Maritimes la fin de semaine dernière, le Phoenix de Sherbrooke tentera de retrouver le chemin de la victoire à la maison, vendredi soir, contre les Huskies de Rouyn-Noranda.

Lors du dernier affrontement entre les deux équipes en janvier, les Huskies ont signé une victoire cinglante de 5 à 1 pour mettre fin à une séquence de quatre victoires des Sherbrookois.

« On a un gros travail à faire dans notre zone défensive et on devra être plus opportunistes, signale l'entraîneur-chef, Judes Vallée. La fin de semaine passée, on a eu des chances de prendre les devants et on n'a jamais été en mesure de le faire. Je suis tannant avec ça, mais si on joue bien tout le monde sans la rondelle, on va l'avoir tout le temps. »

« Ça prend un engagement de tout le monde. Rouyn a beaucoup de vitesse, les défenseurs tentent leurs chances à l'attaque et il faudra être rapides sur les replis défensifs. »

Roy de retour, Vanier absent?

La présence d'Alexis Vanier demeure incertaine contre les Huskies. Une décision sera prise dans le courant de la journée. Le grand défenseur n'a pas participé aux deux entraînements de son équipe cette semaine afin de recevoir des traitements visant à soigner une vieille blessure. Heureusement pour les Sherbrookois, ces derniers pourront compter sur le retour de l'as-défenseur Jérémy Roy, qui a purgé sa suspension de deux matchs obtenue après avoir frappé Kelly Bent à la tête lors du duel contre les Mooseheads de Halifax.

« On sait tous ce que Jérémy est capable de faire. C'est un plus pour notre équipe autant à l'attaque qu'en défense et ça ne pourra que nous aider », opine Vallée.

S'il veut l'emporter, le Phoenix devra cependant obtenir un meilleur apport de son quintette de départ. Lors du dernier affrontement contre les Huskies, Carl Neill, Jérémy Roy, Daniel Audette, Cameron Darcy et David Storto n'ont totalisé aucun point en plus de présenter un ronflant différentiel de moins-17.

« On a toujours de la misère en Abitibi, souligne Carl Neill. Au moins là on les affronte à la maison. Il faut resserrer le jeu en défensive et ça devrait bien aller. »

« D'ici la fin de la saison, nos gros joueurs doivent être les meilleurs. Il faut que tout le monde soit sur la même page, parce que toutes les équipes jouent mieux et plus serré. Il faut montrer du caractère », résume Vallée.

L'identité du gardien partant sera connue deux heures avant la rencontre, qui commence à 19 h au Palais des sports.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer