• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Jacques Villeneuve accroche son casque pour de bon 

Jacques Villeneuve accroche son casque pour de bon

Jacques Villeneuve... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Jacques Villeneuve

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Christine Bureau
La Tribune

(Valcourt) L'oncle Jacques Villeneuve a subi une sortie de piste de trop, samedi à Boonville, dans l'État de New York. Le vétéran pilote a annoncé qu'il prenait sa retraite des courses de motoneige et que cette fois-ci devrait être la bonne.

« C'est la fin de toute. J'ai brisé ma cheville en fin de semaine, ça regarde très mal », explique-t-il. L'an dernier,  Jacques Villeneuve a annoncé au Grand Prix Ski-Doo de Valcourt (GPV) qu'il accrochait son casque. Un différend survenu avec le directeur du Circuit Pro Tour avait provoqué son départ, même s'il a avoué plus tard que sa performance et celle de sa motoneige au GPV l'avaient rendu de mauvaise humeur.

Mais l'accident survenu à Boonville pourrait le forcer à accrocher son casque pour de bon. « Ça regarde bien pour ça, probablement.  Il ne reste pas beaucoup de pourcentage que je revienne, ça me surprendrait bien gros », souligne-t-il.  

Le pilote de 61 ans s'est rendu à l'hôpital dimanche pour un examen. Outre sa cheville brisée, il se sent « raide un peu partout ». « De rentrer à 100 miles à l'heure dans les balles de foin, je te dis que ça arrête sec », assure-t-il, lui qui combat depuis un an un cancer de l'estomac. Il y a deux semaines, il avait d'ailleurs expliqué qu'il avait encore « quelques taches » de son cancer, même s'il s'était beaucoup réduit.  

Début de saison difficile

L'accident de Boonville s'ajoute aux sorties de pistes survenues à Cornwall, en Ontario, lors de deux courses qualificatives. Le deuxième accident a envoyé sa motoneige frapper un mur de glace. Le pilote a été épargné en étant éjecté juste avant, mais sa motoneige, malgré des réparations, n'était pas prête pour la finale du dimanche.

Il faut dire que l'ovale de glace à Cornwall était bosselé, le rendant dangereux pour des pilotes aussi expérimentés que Jason Lavallée, confirme un observateur.

Après deux fins de semaine de courses infructueuses, le pilote Jacques Villeneuve doit donc renoncer au GPV, « malheureusement ». « Ce que je vais faire exactement, je ne le sais pas, mais il faut que je leur en parle », mentionne-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer