Des braconniers convoqués au tribunal

Des enquêtes menées ces derniers mois par les... (La Tribune, Luc Larochelle)

Agrandir

Des enquêtes menées ces derniers mois par les agents de protection de la faune de l'Estrie débouchent sur la mise en accusation d'une douzaine de personnes pour braconnage de gros gibier. Une combine familiale aurait notamment poussé un tricheur à abattre plusieurs cerfs qui étaient enregistrés par ses proches.

La Tribune, Luc Larochelle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Luc Larochelle</p>
Luc Larochelle
La Tribune

De lourdes accusations viennent d'être signifiées à des individus qui se seraient livrés à des actes de braconnage l'automne dernier dans trois MRC de l'Estrie.

Les agents de protection de la faune de la région ont notamment pris en défaut quatre individus qui auraient abattu cinq cerfs dans la MRC du Haut-Saint-François, au mépris des règles de chasse.

« L'enquête a démarré durant la saison à l'arc. Une surveillance accrue et les preuves accumulées par nos agents ont mené à une perquisition en novembre, puis au dépôt de 22 chefs d'accusation contre les membres de ce groupe, pour chasse de nuit, surplus de gibier, possession illégale, etc. », rapporte le sergent François Laprise du bureau régional de la Faune.

Le quatuor, qui risque des amendes s'élevant à 20 000 $ était locataire d'un terrain. Il aurait agi à l'insu du propriétaire, précise le sergent Laprise.

Le recoupage d'information et un examen minutieux des fiches d'enregistrement ont par ailleurs permis d'associer un chasseur à l'abattage de plusieurs cerfs enregistrés par des membres de sa famille. Ces délits auraient été commis dans le Val-Saint-François au cours des deux dernières années.

« L'enquête a démontré que l'homme utilisait les permis de ses proches, incluant de ses petits-enfants. Six membres de cette famille sont accusés, car quiconque participe de près ou de loin à un acte de braconnage s'expose à des sanctions », rappelle M. Laprise.

Les participants à cette combine familiale risquent des amendes totalisant 26 000 $.

Une troisième enquête s'est avérée fructueuse, celle-là dans la MRC de Coaticook. Un orignal a été récolté sans permis et certaines des personnes interrogées en cours d'enquête auraient fourni de faux renseignements.

Toutes les personnes mises en cause dans ces dossiers ont été mises en accusation par voie de sommation et devront comparaître devant le tribunal.

« Nos agents ont travaillé efficacement, à partir de signalements nous provenant de citoyens sans qui il nous serait difficile d'obtenir des résultats aussi probants », se réjouit le sergent Laprise.

SUR GRAND ÉCRAN

C'est ce soir qu'a lieu à Sherbrooke la projection du dernier film produit par le groupe Chassomaniak. Les amateurs sont conviés au Centre Julien-Ducharme pour 19 h

! Vous avez des infos?

Écrivez-nous à redaction@latribune.qc.ca

Appelez-nous au 819 564 - 5454

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer