Année faste pour le patinage artistique

Maxime Deschamps, Vanessa Grenier, Sarah-Maude Blanchard et Marie-Christine Grenier ont... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Maxime Deschamps, Vanessa Grenier, Sarah-Maude Blanchard et Marie-Christine Grenier ont grimpé successivement sur la scène de l'Hôtel Delta hier à l'occasion du Mérite sportif de l'Estrie.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le patinage artistique s'est retrouvé sous les projecteurs mercredi. À trois reprises, les patineurs et patineuses artistiques ont été honorés par le 34e Mérite sportif de l'Estrie, occupant ainsi une place importante lors de cette soirée qui réunissait la crème des athlètes de la région.

« Ça fait vraiment chaud au coeur de voir que les gens reconnaissent le travail qu'on fait. On a obtenu de beaux résultats et on espère que ça continue ainsi! » a raconté Marie-Christine Grenier, grande gagnante de la catégorie Entraîneur de niveau provincial.

« Franchement, ce fut une année incroyable pour le patinage artistique en région, a-t-elle poursuivi. Il s'agit d'un travail de longue haleine. On possède un bon groupe d'entraîneurs avec entre autres Odrey Grenier et plusieurs de nos athlètes évoluent à un rythme fou. La relève est belle dans notre sport. »

Vanessa Grenier, la soeur de Marie-Christine, et son partenaire Maxime Deschamps ont été les deuxièmes à grimper sur la scène de l'Hôtel Delta, cette fois pour avoir gagné dans la catégorie Équipe par excellence.

« Je pense que j'ai eu la preuve que ma décision prise sur un coup de tête aura finalement été la bonne, a avancé Vanessa Grenier. Mon choix de patiner en couple aura donné un nouveau tournant à ma vie. Ça me permet de réaliser des rêves. On a obtenu notre place sur l'équipe nationale en couple chez les seniors grâce à notre 5e rang aux Nationaux. Il s'agissait d'un but que je m'étais fixé en simple et je l'ai atteint en couple. »

« Quand on patinait chacun de notre côté, Vanessa et moi avions des objectifs bien précis. Nous n'avons pu les atteindre individuellement, mais depuis qu'on s'est réunis, on vit nos rêves de jeunesse. Je suis surtout très fier de notre qualification pour la série Grands Prix Skate America. »

Et la dernière et non la moindre à avoir été honorée : Sarah-Maude Blanchard dans la catégorie Athlète féminine de la relève.

« Sarah-Maude nous a fait vivre plein d'émotions, a confié son entraîneuse Marie-Christine Grenier. Elle est la première athlète de notre équipe à obtenir sa place au sein de l'équipe du Québec et à se rendre aux Jeux du Canada. Et ce, sans parler de sa première place aux Nationaux et du record de points qu'elle a établi. »

« J'ai travaillé vraiment fort et tout a déboulé par la suite, a confié la patineuse de 14 ans. Je suis fière de ne pas avoir lâché, parce que je n'ai pas connu une saison à la hauteur de mes attentes l'an dernier. Ma saison n'est pas terminée, je me rendrai bientôt aux Jeux du Canada 2015 et je vise un podium. Avant tout je souhaite m'amuser, puisque c'est ça qui me permet de connaître du succès. »

Alexandra Meloche, catégorie « Officiel »

« Je suis vraiment surprise par ce prix, parce qu'il est rare de voir le surf des neiges sortir du lot. Ça fait quatre ans que je suis arbitre dans ce sport et il n'y a pas beaucoup de monde qui possède le niveau 3 au Canada, le dernier niveau disponible. Chaque année, on a aussi la chance d'avoir une épreuve de la Coupe du monde à Stoneham et c'est plus facile pour les Québécois d'y obtenir des postes plus importants. Je crois que tout ça m'a permis de me démarquer et de recevoir cet honneur. »

Sandrine Charron, catégorie « Entraîneur par excellence »

« Il faut croire que c'est ma semaine, puisque je serai introduite au Temple de la renommée des Jeux du Canada dans quelques jours et maintenant, je suis honorée par le Mérite sportif de l'Estrie. Même si nos athlètes ont bien performé cette année en biathlon, ce ne fut pas nécessairement une saison spéciale pour moi, alors j'étais la première à être étonnée par ce prix. Ça fait plus de 20 ans que j'oeuvre dans ce domaine et j'ai peut-être été honorée pour l'ensemble de ces années. »

Josée Lapierre, catégorie « Bénévole »

« J'ai été présidente du Club de natation de Sherbrooke pendant cinq ans, ce qui est un record, et je me suis retirée cette année. J'ai passé le flambeau et j'ai été entourée d'une équipe superbe. On a fait progresser le Club ensemble. Je pense que tous les astres étaient alignés : on peut maintenant compter sur une nouvelle piscine à l'Université de Sherbrooke, le nombre de membres a explosé et l'équipe d'entraîneurs et de bénévoles est exceptionnelle. »

Diane Roy, catégorie « Athlète féminine de niveau international »

« Je crois que ma prestation aux Jeux du Commonwealth m'a permis de recevoir cet honneur. J'ai alors obtenu le second rang au 1500 m en fauteuil roulant. Je suis fière parce que les conditions étaient exécrables. C'est toujours un honneur d'être récompensée par le monde de ma région. Chaque fois, on dirait que c'est la première fois! » Jérôme Gaudreau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer