Guay, Roy et D'Orio aux Jeux du Canada

Nicolas Guay... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Nicolas Guay

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les valises ne sont pas encore prêtes, mais les Cantonniers Nicolas Guay, Alex D'Orio et Sacha Roy ont encerclé les dates des prochains Jeux du Canada où ils auront la chance de défendre les couleurs du Québec entre le 22 février et le 1er mars à Prince George, Colombie-Britannique.

Le trio des Cantonniers a donc survécu à un long processus d'évaluation qui s'est échelonné sur plusieurs mois. « On avait une séance d'entraînement avec les Cantonniers lorsque la nouvelle a été rendue publique. Je l'avais dans la tête durant la pratique. Disons que j'avais hâte de connaître mon sort même si ça ne m'appartenait plus et que ça dépendait des besoins du personnel entraîneur. Ce sera une expérience formidable », d'affirmer le Magogois Nicolas Guay.

De son côté, le gardien Alex D'Orio a accueilli sa nomination avec le calme qui le caractérise. « Il y avait trois gardiens qui bataillaient pour deux postes. L'évaluation se terminait en janvier après notre participation au tournoi de la Coupe Québec durant les Fêtes. J'ai certainement aidé ma cause à ce moment-là, car j'ai connu des bonnes performances avec les Cantonniers en début d'année. Ce sera une aventure palpitante avec tous les gars de l'équipe. Nous vivrons ensemble 24 heures sur 24 pendant une semaine. J'ai suivi le basketball lors des Jeux du Canada à Sherbrooke et c'était déjà magique dans les gradins. Ce sera doublement excitant dans le feu de l'action », fait valoir D'Orio.

Surprise et déception

Lorsque le camp d'entraînement d'Équipe Québec des moins de 16 ans s'est mis en branle l'été dernier, le défenseur Sacha Roy faisait probablement partie des négligés. En voilà un qui a mérité sa place à force de dur labeur. « Je n'ai rien tenu pour acquis. En plus, j'ai raté deux de nos cinq parties à la Coupe Québec. J'aurais aimé y être pour tous les matchs. C'est tellement imprévisible le monde du hockey que je me suis convaincu que ça ne servait à rien de me stresser et d'attendre les nouvelles. Finalement, je suis du bon côté de la clôture. C'est super», d'alléguer Roy.

Guay, Roy et D'Orio étaient toutefois déçus pour leur coéquipier Alex-Olivier Voyer des Cantonniers qui devra demeurer en sol québécois, n'ayant pas été retenu par Équipe Québec. « Alex-Olivier ne se laissera pas abattre par ça. Il va rebondir », ont-ils déclaré conjointement.

Mentionnons que les séries de la Ligue midget AAA du Québec feront relâche pendant la présentation des Jeux du Canada pour laisser la chance aux 20 hockeyeurs sélectionnés de ce circuit d'y participer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer