• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Voyage infructueux en Montérégie pour les Cantonniers 

Voyage infructueux en Montérégie pour les Cantonniers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) La Montérégie s'est avérée une terre hostile pour les Cantonniers de Magog qui ont encaissé deux défaites en fin de semaine sur la patinoire des Gaulois du Collège Antoine-Girouard de Saint-Hyacinthe et des Riverains du Collège Charles-Lemoyne de Longueuil.

Samedi, le Collège Antoine-Girouard a mis un terme à une série de huit défaites en disposant des Magogois par le pointage de 4-2 grâce à une poussée de deux buts au troisième vingt. Dimanche, les Cantonniers ont donné des sueurs froides aux Riverains de Guillaume Latendresse, mais ces derniers ont finalement eu gain de cause 3-2 en prolongation. Encore une fois les Cantonniers ont échappé la victoire tard au troisième tiers lorsque les Riverains ont provoqué l'égalité dans la 16e minute de jeu avant de sceller l'issue du match avec 14 secondes à faire à la période de prolongation.

Si les Cantonniers ont lamentablement failli à la tâche samedi contre les pauvres Gaulois, ils ont mieux répondu contre les puissants Riverains.

« Contre les Gaulois, l'équipe s'est littéralement effondrée après seulement cinq minutes de jeu. En se fiant au pointage final, plusieurs prétendront que le match a été serré, mais il n'en fut rien. Après 20 minutes, les Gaulois menaient 7-1 dans les chances de marquer. Et ça ne s'est guère amélioré par la suite », de déclarer Félix Potvin.

Les meilleurs

Conscients de leur contre-performance de la veille, les porte-couleurs des Cantonniers ont fait amende honorable contre Charles-Lemoyne, mais le résultat final fut le même.

«Nous avons été les meilleurs sur la glace aujourd'hui (hier). C'est assez triste de voir jusqu'à quel point il y en a qui peuvent influencer le résultat final d'une partie. Je n'élaborerai pas davantage, mais disons qu'on méritait nettement un meilleur sort. Si maintenant la constance peut s'installer chez nos joueurs », a souligné le pilote magogois.

Lorsqu'on jette un coup d'oeil au sommaire, on s'aperçoit que les Cantonniers ont été les seuls à visiter le banc des punitions. Pas besoin de chercher bien loin le mécontentement de Félix Potvin.

Alex-Olivier Voyer a signé deux des quatre buts des Cantonniers en fin de semaine, les deux autres ayant été l'oeuvre de Tristan Belliveau et Félix Meunier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer