• La Tribune > 
  • Sports 
  • > La popularité du VéloNeige de Coaticook ne se dément pas 

La popularité du VéloNeige de Coaticook ne se dément pas

Pour la deuxième édition du VéloNeige de Coaticook tenue samedi au Parc de la... (La Tribune, Maryse Carbonneau)

Agrandir

La Tribune, Maryse Carbonneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) Pour la deuxième édition du VéloNeige de Coaticook tenue samedi au Parc de la Gorge, le grand champion de l'an dernier, le Bromontois Christian Gauvin a cédé sa place au Sherbrookois Ugo Desgreniers. Justin McTavish, également de Sherbrooke a prix le deuxième rang dans le cadre de la course Kamikaze Cascade Foyer du Sport. Coaticook se veut la troisième étape de six du rendez-vous international Québec-Vermont du Grand Fat Tour.

« Je crois sincèrement que les événements que nous organisons font connaître l'activité, car depuis l'an dernier le fat bike a connu une explosion de popularité, affirme l'organisateur David Lauzon. »

De fait, les amateurs de vélo de route Yves-André Bureau et Christian Belleau ont profité de la journée pour s'initier à cette nouvelle discipline. « C'est un sport complètement différent, très intense, déclare Yves-André. Ce que j'aime, c'est le contact avec la nature et l'air froid. » « J'ai adoré monter les côtes, mais moins de les descendre, avoue Christian. La piste est souvent étroite et on risque de se blesser. » Si l'achat d'un vélo de neige n'est pas inscrit sur leur liste, c'est avec un grand respect qu'ils ont regardé les coureurs dévaler les pentes à toute vitesse.

Une très jeune relève sur le départ

Deux jeunes membres de l'équipe Dalbix Sherbrooke étaient présents sur le fil de départ, Charles-Antoine St-Onge (13 ans) et Xavier Gagnon (11 ans). « C'était glissant et difficile, surtout dans les montées, mais je me suis amusé », affirme Xavier. Il faut dire que, malgré avoir chuté trois fois lors de la descente de qualification, il n'a pas hésité à renfourcher son vélo pour la course. Quant à Charles-Antoine, il a eu le plaisir de traverser le fil d'arrivée devant son père lors de la finale consolation. Tous deux originaires de Saint-Denis-de-Brompton, les jeunes athlètes avouent d'un commun accord apprécier l'expérience du vélo de neige, mais que leur sport de prédilection demeure le vélo de montagne.

« L'important pour ces jeunes c'est de leur faire vivre des émotions et une expérience de compétition à travers un événement qui se veut avant tout très festif, partage Luc Dugal, coordonnateur de la course. Nous sommes très satisfaits de cette deuxième édition et l'événement sera de retour l'an prochain c'est certain. »

À noter que Le Grand Fat Tour s'arrêtera à Bromont le 31 janvier et à Oka le 15 février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer