Ski de fond : Cristofanilli par la grande porte

Zachary Cristofanilli... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Zachary Cristofanilli

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Zachary Cristofanilli, qui porte les couleurs du Club de ski de fond du parc du Mont-Orford, a pris les grands moyens pour se faire remarquer et se tailler une place sur l'équipe nationale junior de ski de fond qui se présentera à Almaty au Kazakhstan à l'occasion des Championnats mondiaux de cette discipline du 2 au 8 février.

À sa première année junior A, celui qui a été recruté et s'entraîne maintenant avec le Centre national d'entraînement Pierre Harvey (CNEPH) accumule les podiums sur le circuit NorAm en style libre, classique et aussi en skiathlon.

Le tableau de chasse de Cristofanilli comprend donc trois médailles d'argent et deux de bronze depuis le début de la saison. Lors des qualifications comptant pour le Championnat mondial, le fondeur de 18 ans a terminé deuxième sur 10 km style libre et troisième au skiathlon 20 km.

«Je suis arrivé aux sélections au sommet de ma forme. Ce sera difficile de reproduire ça au Championnat du monde, mais je vais travailler fort pour être un bon représentant de mon club et de mon pays. Disons que je vais apprendre beaucoup à Almaty. Je n'ai jamais skié en compétition en Europe; les athlètes ne seront pas les mêmes ni le déplacement. Tout sera nouveau pour moi», a déclaré Cristofanilli.Année de rêveCelui-ci avoue qu'il vit une année de rêve sans pour autant être surprenante à ses yeux.

«Je poursuis sur mon erre d'aller de l'hiver dernier que j'avais terminé en force. Je ne pouvais pas prévoir quels résultats j'obtiendrais sur le terrain, mais je sais que tout ce qui m'arrive est l'aboutissement d'un entraînement rigoureux et que je ne dois rien à la chance», confie Cristofanilli.

Si sa participation au prochain Championnat mondial risque d'être le moment fort de sa saison, Cristofanilli soutient qu'il ne s'ennuiera pas à compter de la mi-février.

«Bien au contraire. Il y a le circuit NorAm qui reprendra et ça aussi c'est stimulant. C'est ma première année sur le circuit et je découvre régulièrement de nouvelles compétitions. J'ai connu un bon départ en NorAm. Je suis motivé à poursuivre dans la même veine.»

Installé maintenant dans la région du mont Ste-Anne, Cristofanilli n'hésite pas à retrouver et skier avec son ancien instructeur Gilles Lefebvre lorsqu'il revient en Estrie.

«Il m'a tout appris. Quand il est à mes côtés, c'est toujours un plus pour moi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer