• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Grand prix de Valcourt : Jacques Villeneuve confirme son retour 

Grand prix de Valcourt : Jacques Villeneuve confirme son retour

Jacques Villeneuve... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Jacques Villeneuve

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Christine Bureau</p>

(Valcourt) Difficile de savoir ce qui pourrait un jour empêcher Jacques Villeneuve de courir au Grand Prix Ski-Doo de Valcourt. Malgré le cancer qui le tenaillait plus tôt cette année, le vétéran pilote est bien décidé à reprendre le guidon.

«Ah! Je ne suis pas encore guéri à 100 %, mais la masse que j'avais dans l'estomac s'est réduite, réduite, réduite. On va le savoir au mois de mars si le cancer est parti», explique-t-il. En attendant, il affirme avoir repris du poids et de la force. «C'est presque revenu. Physiquement, c'est sûr qu'il va m'en manquer un peu, mais on espère que la motoneige va compenser», glisse-t-il au téléphone. Comme à chaque fois que La Tribune lui parle, le pilote de Saint-Cuthbert est dans son atelier, où il travaille sans relâche sur sa motoneige. Au cours de l'entrevue, il devra d'ailleurs activer la fonction haut-parleur du téléphone un instant. «Excuse-moi, c'est parce que je brûle en même temps que je te parle!» explique-t-il.

Déjà en août dernier, le vétéran pilote racontait tout essayer pour trouver ce qui va rendre son moteur encore plus puissant. Sur la glace, il semble que ce soit rendu le nerf de la guerre entre les pilotes. «Ah, les moteurs! C'est pas facile. On cherche, on cherche, mais on ne trouve pas toujours. Il y en a qui trouvent, c'est sûr, mais ils gardent ça secret. Ils ne vont pas aller raconter à tout le monde ce qu'ils ont trouvé», glisse-t-il.

De son côté, difficile de savoir s'il a lui aussi «trouvé». À cause du peu de neige qui est tombé, il n'a pas encore pu tester sa motoneige comme il l'aurait voulu. Il espère pouvoir le faire avant la première course de la saison à Cornwall, en Ontario, vers la fin du mois de janvier. Puis, ce sera direction Valcourt, où Jacques Villeneuve a décidé de revenir malgré ce qui s'est passé l'an dernier. Il avait alors décidé de quitter avant la fin des courses après avoir eu un différend avec le directeur des courses du Circuit Pro Tour. Cette année promet d'être différente, même si le pilote se garde bien de crier victoire trop vite.

«Est-ce que je suis optimiste? Aucune idée. J'aime aussi bien vivre la course au fur et à mesure. Des belles promesses, c'est pas pour moi. Est-ce que je vais gagner ou pas? Les prévisions, je laisse ça aux autres. Une chose qui est sûre, c'est que je ne vais pas là pour perdre», assure-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer