• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Mireille Moreau sur les traces de Caroline Wozniacki 

Mireille Moreau sur les traces de Caroline Wozniacki

Caroline Wozniacki... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Caroline Wozniacki

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(WARWICK) Malgré des débuts tardifs, Mireille Moreau connaît une progression fulgurante sur la scène canadienne du tennis. L'adolescente originaire de Warwick est actuellement considérée comme le 9e espoir québécois et la 34e raquette canadienne pour sa catégorie d'âge.

L'athlète de 15 ans a quelque peu hésité à se lancer à fond dans la danse avant de finalement avoir la piqûre pour le tennis à l'âge de huit ans. À l'origine, elle n'exerçait son sport qu'en période estivale, mais la création d'un programme sport-études en tennis à la polyvalente Le Boisé et l'aménagement de terrains intérieurs au complexe Sani-Marc de Victoriaville lui permettent maintenant de progresser toute l'année durant.

« Au début, j'avais une longueur de retard sur les joueuses des grandes villes, comme Montréal, qui pouvaient pratiquer toute l'année. Je peux maintenant jouer à temps plein et les résultats suivent », explique-t-elle.

La jeune Warwickoise revient tout juste de Floride où elle a participé à ses trois premières compétitions internationales. Elle s'est notamment inclinée au 3e tour des qualifications en vue de l'Orange Bowl de Miami, puis a baissé pavillon en finale d'un tournoi de moins grande envergure disputé à Key Biscane.

« Ça a été une très belle expérience; les adversaires sont nettement plus fortes qu'ici, même si les meilleures Canadiennes sont également parmi les meilleures au monde. J'espère avoir l'occasion de refaire d'autres tournois du genre bientôt », ajoute-t-elle.

Mireille Moreau est en processus afin de se qualifier pour les championnats canadiens chez les moins de 16 ans. Elle est présentement au quatrième rang avec deux tournois à faire. Elle doit demeurer parmi les huit meilleures. Son prochain rendez-vous de qualification aura lieu à Sherbrooke, en janvier.

Objectif : la WTA

La Warwickoise n'a qu'une seule idée en tête et c'est de gravir les échelons jusqu'à atteindre les rangs professionnels. Pour ce faire, elle travaille avec acharnement et multiplie les tournois. Elle en a fait plus d'une trentaine en 2014, ce qui a représenté des investissements de 26 000 $. Si elle épie les prouesses d'Eugénie Bouchard, la jeune Moreau n'en a que pour la Danoise Caroline Wozniacki.

« C'est de loin la joueuse que je préfère. Nous sommes le même genre de joueuse, solides en fond de terrain », explique-t-elle.

Fait intéressant, l'adolescente compte Philip Gubenco parmi ses entraîneurs, un joueur qu'elle a eu l'occasion de voir à l'oeuvre à de multiples reprises alors qu'elle courrait les balles dans le cadre de l'Omnium de tennis de Warwick. C'est avec beaucoup d'honneur qu'elle est passée de groupie à protégée de l'une des meilleures raquettes au Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer