• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Transactions : les Voltigeurs très actifs dès le départ 

Transactions : les Voltigeurs très actifs dès le départ

Dominic Ricard... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Dominic Ricard

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Décimés par les blessures, les Voltigeurs de Drummondville n'ont pas attendu le début de la période des transactions pour annoncer leurs couleurs, échangeant Charles-David Beaudoin et Jérôme Verrier, le corps et l'âme de la formation, au cours des dernières semaines. Et ils ont poursuivi sur leur lancée en ouverture de séance, vendredi, en se départissant de trois joueurs de 19 ans.

Les Voltigeurs ont d'abord confirmé ce que l'on savait depuis un moment déjà, envoyant le gardien Louis-Philip Guindon à Rimouski en retour d'un choix de première ronde en 2017. Avec l'Océanic, Guindon ira rejoindre son ancien capitaine Beaudoin et obtiendra de bien meilleures chances de remporter les grands honneurs.

Cette transaction était d'autant plus prévisible que les Drummondvillois ont réclamé Anthony Brodeur au ballottage au cours des dernières semaines. Après avoir rongé son frein tout ce temps, il obtiendra finalement sa place au bout du banc.

Dominic Ricard a également envoyé Marc-Antoine Bouillon à l'Armada de Blainville en retour d'un choix de quatrième tour l'an prochain, ce qui représente une belle acquisition étant donné que Bouillon évoluait dans les rangs collégiaux la saison dernière.

Le directeur général a finalement libéré Simon Fortier afin de faire de la place aux plus jeunes. Ce dernier avait été embauché en tant qu'agent libre afin de montrer l'exemple. Son apport sur la glace était toutefois limité.

Virage jeunesse complété?

Ricard a transigé beaucoup depuis le début du mois de novembre, mais s'attend à être plus tranquille à partir de maintenant. Selon lui, les Voltigeurs se limiteront à des mouvements de personnel mineurs à partir de maintenant.

«Nous avons effectué un virage jeunesse en échangeant plusieurs joueurs qui ont grandi avec nous et là, je pense que c'est pas mal réglé. Nous avons mis la main sur trois choix de première ronde que nous serons en mesure de monnayer lorsque nos jeunes de 18 ans et moins atteindront leur potentiel, en 2016-2017», explique l'homme de hockey.

Ricard affirme avoir reçu des offres pour ses jeunes joueurs, mais avertit ses homologues qu'il n'a pas l'intention de les échanger. «Il y a de l'intérêt pour les (Mathieu) Sévigny, (Alex) Barré-Boulet et (Joey) Ratelle, mais il n'y a pas de prix pour ces gars-là. Je ne les écoute même pas», conclut le directeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer