Louis-Philip Fortin échangé aux Cataractes

Louis-Philip Fortin... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Louis-Philip Fortin

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Sans avoir donné encore un seul coup de patin dans la LHJMQ, Louis-Philip Fortin des Cantonniers de Magog vient de faire partie d'une transaction pour la deuxième fois en peu de temps. Après avoir été échangé des Remparts de Québec, qui l'avaient sélectionné lors du repêchage du circuit Courteau le printemps dernier, aux Sea Dogs de Saint John, voilà que ces derniers l'ont envoyé sous d'autres cieux au cours des dernières heures, plus précisément avec les Cataractes de Shawinigan de Martin Bernard. Fortin se rapproche ainsi du toit familial à Sherbrooke.

Fortin, un défenseur qui a amassé 20 points, dont sept buts, en 29 parties cette saison avec les Cantonniers, s'attendait à faire partie d'un échange tôt ou tard. «Les Sea Dogs sont bien nantis en défensive et je ne suis pas certain que je figurais dans leurs plans à court terme. Cette semaine au Challenge Reebok j'ai eu vent de la possibilité que je prenne la direction de Shawinigan. Puis j'ai eu un entretien avec leur directeur-gérant, monsieur Mondou, et leur recruteur en chef. Finalement, la transaction s'est concrétisée et je suis bien heureux de la tournure des événements. Il n'est pas dit que je n'aurai pas quelques essais avec les Cataractes cette année. Je refuse de me créer des illusions et je ne tiens rien pour acquis. Je devrais en savoir davantage jeudi lorsque les Cataractes viendront jouer à Sherbrooke. Je rencontrerai à nouveau les hommes de hockey de l'organisation», souligne Fortin.

«Je n'ai pas parlé à Louis-Philip depuis que la transaction a été confirmée et je n'en sais pas davantage sur les intentions des Cataractes à son endroit, à savoir s'ils veulent lui faire de la place tout de suite dans l'alignement ou plutôt la saison prochaine, a confié le pilote des Cantonniers, Félix Potvin. Chose certaine, il y a de l'intérêt pour Louis-Philip et c'est comme ça qu'il doit voir les choses. Louis-Philip travaille fort pour améliorer ce qui lui manque pour accéder au junior majeur. Les Cataractes ont certainement remarqué sa progression depuis le début de la campagne.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer