Les Cantonniers lessivés

Les Cantonniers de Félix Potvin ont été incapables de percer... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Les Cantonniers de Félix Potvin ont été incapables de percer la défensive des Estacades de Trois-Rivières dimanche.

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(MAGOG) Les Cantonniers de Magog n'ont pas été en mesure de freiner l'élan victorieux des Estacades de Trois-Rivières dans la Ligue midget AAA du Québec. Bien au contraire, la formation trifluvienne a profité de son passage à l'aréna de Magog pour infliger une sévère correction de 6-0 à la troupe de Félix Potvin et ainsi mettre la main sur une 12e victoire consécutive.

Force est d'admettre que les Cantonniers manquaient de ressources pour cet affrontement contre l'équipe de l'heure dans le circuit midget AAA avec seulement trois défenseurs réguliers en uniforme, sans oublier Kevin Gilbert, celui qui devait être le pilier offensif de l'équipe cette saison et qui n'a toujours pas disputé une seule rencontre, mais Félix Potvin ne voulait rien savoir de s'en servir comme excuse.

«Il ne faut pas avoir peur des mots, vociférait Potvin. On vient de se faire servir une leçon de hockey. Quand c'est rendu que tu as hâte que le match prenne fin, c'est parce que tu es gêné de l'effort et de la performance de ton équipe. Nous avons triché vendredi à Rivière-du-Loup, mais nous avons quand même réussi à mettre deux points en banque. Ça ne peut pas toujours se passer comme ça, surtout contre une équipe comme Trois-Rivières qui n'a pas de faiblesse. On raconte qu'ils alignent aussi deux bons gardiens, mais ça je ne peux pas vous le confirmer avec ce que je viens de voir.»

Le numéro de Magog

Potvin faisait référence aux 13 maigres tirs au but décochés par les siens dans la partie, dont seulement sept dans les 40 dernières minutes de jeu. D'ailleurs, est-ce Trois-Rivières qui a le numéro de Magog ou les Cantonniers qui sont complexés face aux Estacades, mais toujours est-il que ces derniers ont blanchi les Cantonniers 10-0 cette saison dans leur série de deux parties, en plus de limiter les Magogois à 24 lancers en 120 minutes de jeu.

Potvin n'a pas digéré la déconfiture de ses protégés. Contrairement à ses habitudes, le mentor magogois a eu un long entretien avec ses joueurs après le match. «C'est décevant, car les gars ont tout bousillé. On affrontait une équipe qui est arrivée à maturité avec plusieurs joueurs d'expérience qui ne paniquent jamais. Il fallait voir ce match comme une bonne préparation pour les séries en autant qu'on s'applique dans les petits détails et qu'on respecte le plan de match à la lettre. Nous n'avons pas fait nos devoirs», d'arguer Potvin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer