Vers une rue Jean-Béliveau à Victoriaville?

Jean Béliveau... (Archives La Presse)

Agrandir

Jean Béliveau

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Jean Béliveau a beau avoir été l'un des personnages les plus célèbres à vivre à Victoriaville, il ne reste que bien peu de vestiges de son passage dans les Bois-Francs. En fait, un seul bâtiment affiche toujours le nom du plus grand hockeyeur à avoir grandi dans les Bois-Francs, il s'agit du vieil aréna, voisin du grand Colisée Desjardins.

Il y a bien une toute petite rue qui porte le nom de Béliveau à quelques pas du Colisée, mais le choix du nom a été fait dans les années 1950 et le comité de toponymie n'est même pas convaincu que cette appellation puisse avoir un lien avec la famille du « Gros Bill ».

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, est d'avis qu'il faudra rectifier le tir et il n'écarte pas la possibilité que l'on change le nom d'une artère importante de la municipalité pour lui donner celui de Jean-Béliveau. Il cite le cas relativement récent du boulevard Industriel qui a été renommé boulevard Pierre-Roux en l'honneur de l'ancien maire, quelques semaines après son décès.

« Ce serait très opportun. Évidemment, c'est le genre de décision qui se prend après avoir discuté avec la famille, mais il n'y a pas de doute qu'il faut trouver un moyen de conserver la mémoire de ce grand homme à tout jamais. Nous avons mis le comité de toponymie sur le coup », indique le politicien.

«Même s'il n'était pas ici, il a toujours continué de s'impliquer dans la région. Il a été un grand ambassadeur pour nous à travers le Québec et le monde entier.»


Même s'il a quitté la région avant d'atteindre sa majorité, M. Rayes considère Jean Béliveau comme un Victoriavillois à part entière. « Même s'il n'était pas ici, il a toujours continué de s'impliquer dans la région. Il a été un grand ambassadeur pour nous à travers le Québec et le monde entier », ajoute-t-il.

Parmi les artères majeures qui pourraient changer de nom sans pour autant brimer le souci historique de la région, il y a le boulevard des Bois-Francs qui scinde Victoriaville du nord au sud.

Une exposition

À l'annonce du décès de la légende du hockey, des proches de M. Béliveau, qui habitent toujours la région de Victoriaville, ont lancé l'idée d'organiser une exposition pour lui rendre hommage. Celle-ci aura lieu au 3, rue de la Gare, en 2015.

Les instigateurs du projet ont déjà amassé plusieurs articles ayant appartenu à l'ancien du Canadien de Montréal et travaillent à compléter une collection qui devrait être particulièrement étoffée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer