• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Louis-Philip Fortin au coeur des succès des Cantonniers 

Louis-Philip Fortin au coeur des succès des Cantonniers

Avec 20 points en 23 parties depuis le... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Avec 20 points en 23 parties depuis le début de la saison, Louis-Philip Fortin prouve hors de tout qu'il ne tient rien pour acquis et qu'il a à coeur les succès des Cantonniers, même s'il préférerait sans doute être avec les Sea Dogs de Saint John dans la LHJMQ. ouis-Philip Fortin et Ryan Brushett.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les vétérans qui reviennent dans la Ligue midget AAA du Québec après avoir été repêchés par une équipe de la LHJMQ n'ont pas toujours eu bonne réputation au fil du temps. Nombreux sont ceux à travers la ligue à qui l'on reprochait de se traîner les pieds en attendant de retourner dans le circuit Courteau. À Magog, par son rendement depuis le début de la saison, Louis-Philip Fortin prouve hors de tout qu'il ne tient rien pour acquis et qu'il a à coeur les succès des Cantonniers.

Avec 20 points, dont sept buts, en 23 parties, le défenseur de Sherbrooke est installé, ex aequo avec William Leblanc, au second rang des compteurs de l'équipe, deux points derrière le meneur Nicolas Guay. Solide défensivement, Fortin appuie l'attaque de façon admirable comme en font foi ses statistiques.

Le numéro 25 des Cantonniers a été sélectionné par les Remparts de Québec lors du dernier repêchage de la LHJMQ avant d'être échangé ensuite aux Sea Dogs de Saint John durant le camp d'entraînement. Ces derniers doivent se frotter les mains de satisfaction en constatant les progrès de Fortin.

« Les Sea Dogs m'ont demandé en me retournant à Magog d'améliorer, entres autres, l'aspect physique de mon jeu et mon lancer au but. Avec notre entraîneur Félix Potvin à Magog c'est ce que je m'efforce à faire. À vrai dire, je veux devenir un défenseur complet. J'ai mis l'accent sur mon coup de patin durant la saison morte et j'en retire les dividendes aujourd'hui. Je suis fier aussi de ma contribution offensive », confie Fortin qui sautera sur la surface glacée de l'aréna de Magog ce soir avec ses coéquipiers lors du passage des Vikings de St-Eustache.

Du déjà vu

Vétéran de deuxième saison, Louis-Philip Fortin a donc vécu le redressement des Cantonniers la saison dernière alors que l'équipe avait connu une seconde moitié de campagne tout simplement phénoménale après un départ en dents de scie.

«J'ai mis l'accent sur mon coup de patin durant la saison morte et j'en retire les dividendes aujourd'hui. »

Voilà que le scénario semble vouloir se répéter cette année, ce que plusieurs croyaient impossible en raison d'un alignement relativement jeune, tout le contraire de l'an dernier.

« Plusieurs s'imaginaient que ce serait impossible de se relever cette année avec autant de recrues, mais en réalité, ce n'est pas l'âge des joueurs qui importe. C'est l'attitude et l'ardeur au jeu qu'on déploie sur la glace qui font la différence. Nos récents succès ne sont pas dus à la chance. On a tiré beaucoup de leçons dans les deux premiers mois de la saison. On va encore trébucher, c'est indéniable, mais on sait maintenant comment rebondir », a commenté Fortin, lui-même un modèle pour ses jeunes coéquipiers.

« Je ne suis pas le gars le plus volubile. Je préfère prêcher par l'exemple sur la glace », fait-il valoir.

À ce compte-là, on peut affirmer que Fortin s'acquitte très bien de sa tâche de vétéran.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer