Rugby:  Sansoucy veut son passeport

Jean-Bernard Sansoucy... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Jean-Bernard Sansoucy

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) « Rendu à Francfort pour le transfert, je n'avais plus mon passeport. Il a disparu complètement et j'ai dû revenir au Canada. J'avais fait pas mal rire de moi. J'ai fait plus attention cette année c'est sûr. »

Empêché de participer au camp d'entraînement de l'équipe nationale de rugby des moins de 18 ans l'an dernier parce qu'il avait perdu son passeport, Jean-Bernard Sansoucy a cette fois pu se faire justice en Roumanie.

Le Sherbrookois de 18 ans a disputé les trois rencontres face aux meilleurs Roumains de moins de 19 ans et de moins de 18 ans entre le 13 et le 23 novembre dernier. Si son équipe n'a enregistré qu'un seul gain lors de ces trois parties, celui qui évolue au poste de centre, dont l'une des responsabilités est d'ouvrir le chemin aux ailiers, croit avoir été en mesure de se démarquer.

« Pour moi ça a super bien été. J'ai été partant lors des trois parties. J'ai été retiré après la moitié du match lors des deux premières rencontres, parce que l'entraîneur voulait faire jouer tout le monde et que c'était des matchs qui ne comptaient pas, mais lors du dernier match qui comptait pour le classement de l'équipe, je l'ai joué en entier.

« L'entraîneur a bien aimé ma défensive et j'ai fait de gros plaqués », résume Jean-Bernard Sansoucy.

Au dire de ce dernier, il s'agissait de performances qui tombaient à point pour réaliser le principal objectif du camp : impressionner les entraîneurs en vue d'une éventuelle sélection sur l'équipe canadienne des moins de 20 ans.

« On veut bien performer en tant qu'équipe c'est certain, mais c'est surtout individuel au sens où beaucoup de nos coachs U18 sont également des entraîneurs avec l'équipe U20. Les moins de 18 ans c'est quand même gros, mais c'est à partir des moins de 20 ans que c'est le big deal avec les Coupes du monde et les Championnats du monde », souligne le Sherbrookois de 6 pieds et 195 lbs, l'un des cinq Québécois retenus par Équipe Canada avec Fabo Moniz, David Pelosi, Hadrian Mueller et Aidan McMullan.

Dans la même optique, celui qui a commencé à jouer au rugby à Mitchell-Montcalm en troisième secondaire compte faire partie des Voyageurs, une formation qui regroupe les meilleurs joueurs du Québec et de l'est de l'Ontario, lors des Championnats canadiens des moins de 19 ans qui se dérouleront cet été à Régina en Saskatchewan. Et s'il soutient que d'être sélectionné sur l'équipe junior serait le « big deal », Jean-Bernard Sansoucy ne cache pas rêver d'aller encore plus loin.

« Dans l'idéal des mondes, ce serait de jouer pour l'équipe sénior, mais j'ai encore du chemin à faire en tabarnouche... »

On peut penser que tant qu'il aura son passeport, il aura une déjà une partie de celui-ci d'accomplie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer