Défaite crève-coeur des Cougars

Les Cougars du Collège Champlain ont eu leurs chances de remporter le Bol d'Or,... (Collaboration spéciale, Rémy Boily, laboiteaimages.ca)

Agrandir

Collaboration spéciale, Rémy Boily, laboiteaimages.ca

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Saint-Jean-sur-Richelieu) Les Cougars du Collège Champlain ont eu leurs chances de remporter le Bol d'Or, mais au final, c'est l'unité défensive des Spartiates du Vieux-Montréal, avec Mathieu Betts en tête, qui a remporté samedi la grande finale du football collégial division par 27-24 en prolongation.

Les deux équipes ont entamé la période de surtemps à égalité 17-17 et elles ont chacune inscrit un majeur.

Le placement du botteur Louis Amaruso, sur 9 verges, a propulsé les Spartiates en avance. Les Cougars avaient une dernière séquence à l'attaque pour tenter d'égaler la marque grâce à un placement ou encore l'emporter avec un touché.

Mais l'unité défensive des Spartiates a complètement fermé la porte au pivot Michael Arruda et à l'attaque des Cougars pour remporter la finale.

Pourtant, les Cougars ont eu leurs chances; avec une minute à faire, le botteur Dominic Lévesque avait la victoire au bout du pied, mais son botté a flotté à droite du poteau des buts.

Ce dernier, qui disputait un dernier match collégial, a connu un match difficile, ratant la cible à trois reprises et voyant une autre de ses tentatives être bloquée, en prolongation de surcroît.

Lévesque était livide après le match, mais il ne s'est pas caché.

«Je prends cette défaite sur moi, c'est ma faute, j'ai choké. J'aurais dû réussir ces placements», a-t-il dit, tout doucement.

Les Spartiates du Vieux-Montréal vengent ainsi la défaite subie aux mains de ces mêmes Cougars, l'an passé au Bol d'Or.

Le match a débuté bien tranquillement pour l'attaque des Cougars et leur jeune quart Michael Arruda.

Ce dernier a en effet commis quatre revirements en première demie seulement, pendant que le front défensif montréalais anihilait complètement le dangereux Cédric Joseph et l'attaque terrestre des Cougars.

Mais, malgré un départ plutôt cahoteux, les Cougars sont retraités au vestiaire en retard 9-3, les 30 premières minutes étant l'affaire exclusive des deux défensives.

Les Cougars ont ouvert les valves au retour de la pause avec deux touchés, ceux de Cédric Joseph et de l'ailier défensif Frédéric Robitaille, alors aligné comme un receveur, ont lancé Champlain en avance.

Le rapide receveur Louis-Mathieu Normandin a ramené tout le monde à la case départ avec un touché inscrit sur une verge, à la moitié du quatrième quart et, avec le converti de deux points, les deux équipes se sont ensuite dirigées en prolongation.

Cédric Joseph a été nommé joueur du match, grâce à ses 127 verges en 29 courses et un touché, alors que Mathieu Betts a reçu l'honneur similaire chez les Spartiates, lui qui a bloqué un botté, 3,5 rabattements du quart, huit plaqués dont cinq pour des pertes et un échappé provoqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer