Cougars : le secret est dans les détails

Jusqu'ici, le quart Michael Arruda dirige l'attaque des... (IMACOM, René Marquis)

Agrandir

Jusqu'ici, le quart Michael Arruda dirige l'attaque des Cougars du Collège Champlain d'une main de maître.

IMACOM, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Champions en titre du football collégial division 1, les Cougars du Collège Champlain se frotteront aux Cheetahs du Collège Vanier samedi soir à Montréal lors de la demi-finale. Et si les joueurs de l'entraîneur-chef Jean-François Joncas veulent avoir une chance de défendre leur titre en grande finale, ils devront apporter une attention toute particulière aux détails.

Champlain (6-4) et Vanier (9-1) se sont affrontés une seule fois en saison régulière, un match remporté 23-16, en prolongation, par les Cheetahs.

Pourtant, les Cougars auraient normalement dû remporter ce duel, dit Jean-François Joncas.

«Ce fut une défaite crève-coeur; on perdait par six points en fin de match; on a mis sur pied une belle séquence offensive et on a inscrit le touché avec une minute à faire au match. Mais pour une raison qu'on ne s'explique pas encore, on a raté le converti. Alors plutôt que de gagner le match, on est allés en prolongation et les Cheetahs ont par la suite gagné le match.»

«On insiste souvent sur l'importance des détails auprès des jeunes; pour eux, c'est bien souvent abstrait et ça veut dire pas mal de choses. Le fait d'avoir raté un jeu de routine comme un converti nous a permis de remettre les points sur les "I". Ça nous a pris du temps pour nous remettre de cette défaite et ce fut le début d'un petit creux de vague. Je crois qu'on a appris beaucoup de choses lors de ce match» poursuit JF Joncas.

Forts de leur victoire convaincante de 32-9 contre Montmorency en quarts la semaine dernière, les Cougars affronteront une équipe qui a profité d'une semaine de congé, en vertu de son premier rang au classement de la division sud-ouest.

«On a grandi de cette expérience et on est contents d'avoir la chance de se reprendre et de pouvoir effacer le souvenir de cette défaite.» Si les Cougars ont présenté la meilleure offensive en division 1 en saison régulière en 2014 (369 points marqués en 10 matchs), ils se frotteront désormais à l'équipe qui a fait l'inverse, qui a accordé le moins de points, soit seulement 160, toujours en 10 matchs.

«Ils peuvent compter sur un pivot de première année qui fait très bien (Dimitrios Sinodinos) alors qu'il n'a même pas amorcé la saison comme partant. Il accumule entre 250 et 300 verges chaque match. Lors de notre duel contre eux, on réussissait à les placer en situation de troisième essai et long, mais Sinodinos parvenait souvent à faire les gros jeux. On a travaillé sur cet aspect cette semaine», a analysé Joncas.

«Les Cheetahs ont de bons athlètes en défensive comme Lukas Redguard, un joueur aussi dominant que Frédérik Robitaille chez nous. Ces deux gars-là vont avoir une belle carrière universitaire!»

«L'important sera de protéger le ballon et surtout, de concrétiser nos séquences à l'attaque avec des touchés plutôt qu'avec des convertis.»

Le match démarre à 18 h.

Dans l'autre demi-finale, les Spartiates du Vieux-Montréal affronteront le Notre-Dame du campus Notre-Dame-de-Foy.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer