Place aux choses sérieuses

Le Rouge et Or et les Carabins, les... (Archives La Presse)

Agrandir

Le Rouge et Or et les Carabins, les deux équipes ayant dominé la saison régulière, devraient se disputer la Coupe Dunsmore.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après une saison régulière dominée de A à Z par le Rouge et Or et les Carabins, voici l'heure des éliminatoires, au football universitaire RSEQ. La logique voudrait qu'on pense déjà à une finale de la Coupe Dunsmore entre Montréal et Laval.

Mais le passé récent nous a démontré que rien n'est joué d'avance! Surtout lors d'une confrontation entre les Carabins et le Vert & Or!

Concordia C. Laval, samedi 13 h, Stade TELUS Université Laval

À première vue, les Stingers n'ont aucune chance de sortir victorieux de cette demi-finale, à Québec, face aux champions des onze (!) dernières éditions de la Coupe Dunsmore.

On peut quand même se rappeler que Concordia est l'équipe qui a réussi à inscrire le plus de points face au Rouge et Or, cette saison.

Et il faut garder en tête que le match opposant les deux équipes, le 5 octobre dernier, s'était soldé par un pointage relativement serré de 32-16.

Mais regardons les choses en face. Le Rouge et Or n'a pas perdu à Québec depuis 2004, les hommes de Glen Constantin voudront faire oublier leur défaite subie la semaine dernière face aux Carabins, et les Stingers ne sont plus l'ombre d'eux-mêmes, depuis leur dernière visite à Québec.

Après avoir battu les Redmen de peine et de misère la fin de semaine dernière, les Stingers ne feront absolument pas le poids.

Parlant de poids, c'est sur la ligne que ça va se jouer et on assistera à une domination complète du Rouge et Or. Encore une fois.

Prédiction : Victoire du Rouge et Or 48-10

Sherbrooke C. Montréal, Samedi 13 h, CEPSUM

Le spectre de la demifinale de 2012 est encore bien présent chez les Carabins. Ce jour-là, les hommes de Danny Maciocia recevaient la visite du Vert & Or et ils menaient par la marque de 24-7 avec une minute à faire au 3e quart.

En 16 minutes de football, le Vert & Or mené par un Jérémi Roch en état de grâce a inscrit 35 points sans riposte pour se sauver avec une victoire de 42-24, créant du même coup une commotion assez incroyable parmi les 5100 spectateurs présents au CEPSUM.

Pourtant, les Bleus avaient gagné leurs deux duels face aux Verts, durant la saison régulière 2012.

Tout ça pour dire que rien n'est gagné d'avance.

Depuis l'arrivée de Maciocia à la barre des Carabins, il y a eu 9 duels entre les universités de Montréal et de Sherbrooke. L'UdeM présente une fiche de 5 victoires et 4 revers et domine 205 à 185 au niveau des points marqués.

On note que les matchs opposant les deux équipes donnent (presque) toujours droit à de l'excellent football.

On parie que ce sera encore le cas cette aprèsmidi! Mais la logique sera respectée.

Et les Carabins participeront à la finale de la Coupe Dunsmore pour une 3e fois en 4 ans.

Prédiction : Victoire des Carabins 24-18

HONNEURS INDIVIDUELS

Avec la saison régulière qui est chose du passé, voici mes sélections pour les honneurs individuels dans le RSEQ.

Joueur de l'année : Hugo Richard, quart-arrière, Rouge et Or

À son année recrue, Hugo Richard s'est hissé parmi les meilleurs joueurs au pays, toutes positions confondues. Son ratio de 22 passes de touché contre seulement 4 interceptions est absolument renversant!

Meilleur joueur défensif : Byron Archambault, secondeur, Carabins

Véritable terreur pour les joueurs offensifs adverses, Byron Archambault a profité de sa 4e saison universitaire pour s'établir comme l'un des grands secondeurs à avoir évolué au football universitaire québécois, au cours de la dernière décennie. Deuxième au pays avec 9 sacks du quart, il excelle autant en pression contre la passe que contre le jeu au sol.

Meilleur joueur de ligne : Vincent Desloges, ailier défensif, Rouge et Or

Desloges a joué dans l'ombre d'Arnaud Gascon-Nadon au cours de ses premières saisons universitaires, mais il reçoit finalement les honneurs qu'il mérite. Ses 12 sacks du quart représentent un sommet au pays.

Recrue de l'année : Hugo Richard, quart-arrière, Rouge et Or

Depuis 1980, aucun joueur n'a remporté à la fois le titre de recrue de l'année et de joueur par excellence du RSEQ. Il y a une première à tout!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer