Tina Smith-Desrosiers se couvre d'or

Tina Smith-Desrosiers... (Photo fournie)

Agrandir

Tina Smith-Desrosiers

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) La karatéka Tina Smith-Desrosiers s'est couverte d'or le weekend dernier lors de la deuxième sélection provinciale pour l'Équipe du Québec. Elle a remporté la médaille d'or dans sa catégorie, femme sénior moins de 55 kg, ainsi que la première place dans la catégorie Open weight chez les femmes séniors, tous les poids confondus.

Nouvellement accueillie chez Excellence Sportive Sherbrooke, l'athlète originaire de Gaspésie est également montée sur la plus haute marche du podium dans sa catégorie lors de la première sélection provinciale.

« En karaté, il y a toujours trois sélections provinciales pour former l'équipe du Québec qui se rendra au championnat canadien. Les deux meilleurs athlètes de chaque catégorie sont sélectionnés. Comme j'ai gagné deux médailles d'or dans les 55 kg et moins, je suis mathématiquement assurée d'être sur l'équipe », explique Tina Smith-Desrosiers.

L'athlète participera donc pour une huitième fois au championnat canadien, qui aura lieu du 30 janvier au 1er février à Richmond en Colombie-Britannique.

« À mes deux dernières participations, j'ai gagné la médaille de bronze. Cette fois-ci, je vise le haut du podium », assure-t-elle.

Est-elle confiance d'atteindre son objectif? « Oui, j'ai travaillé fort et j'ai de bons résultats! »

Une première en Open weight

Ce sera la première fois que l'athlète de 23 ans tentera sa chance dans la catégorie Open weight. Si elle veut gagner son laissez-passer pour cette catégorie au championnat canadien, elle doit remporter l'or à la dernière sélection provinciale prévue le 30 novembre à Montréal, au Centre Claude-Robillard.

« C'est une catégorie qui demande une bonne préparation mentale. Ça peut être intimidant d'affronter des filles de tous les poids. Dans mon cas, j'appelle ça me mettre en mode survie », soutient la jeune femme qui a fait ses études à l'Université Laval en kinésiologie, mais qui habite dorénavant à Sherbrooke afin de se rapprocher de son entraîneure Btissama Essadigi.

Tina Smith-Desrosiers a commencé le karaté à l'âge de 10 ans. « J'ai commencé à pratiquer cette discipline par pur hasard! Il y avait un concours à l'école et j'ai gagné une leçon gratuite. Ç'a été un coup de coeur », lance-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer