Les Cougars accèdent à la demi-finale

Le porteur de ballon Anthony Joyal et les Cougars du Collège Champlain ont disposé... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Le porteur de ballon Anthony Joyal et les Cougars du Collège Champlain ont disposé des Nomades de Montmorency 32-9, dimanche. Ils affronteront Vanier en demi-finale.

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les Cougars du Collège Champlain ont accédé à la demi-finale du football collégial division 1 grâce à leur victoire de 32-9 face aux Nomades de Montmorency, dimanche, sur le synthétique du Coulter Field de l'Université Bishop's.

Les joueurs de l'entraîneur-chef Jean-François Joncas seront donc à Montréal samedi afin d'y disputer la demi-finale aux Cheetahs de Vanier. Ces derniers ont profité d'une semaine de repos, eux qui ont terminé en tête du classement cumulatif en division 1 avec une impressionnante fiche de 9-1.

Mais avant de se rendre à Montréal, les Cougars ont disputé un match à haut indice d'octane contre Montmorency. Les deux formations qui ne se sont pas fait de quartiers, notamment en première demie.

Mais par la suite, le talent brut des Cougars, particulièrement à l'attaque, a fini par avoir le dessus sur des Nomades qui étaient de plus en plus dépassés et de plus en plus indisciplinés.

À preuve, en accord avec l'entraîneur-chef des Nomades, les arbitres ont mis fin à la rencontre alors qu'il y avait encore 24 secondes à faire.

Peu de temps auparavant, le joueur de ligne offensive Ketel Assé a été escorté hors du terrain par les officiels à la suite d'une pénalité pour rudesse excessive. D'ailleurs, on ne compte plus les nombreuses infractions commises par Montmorency dans ce match.

Quand même, la marque n'était que 13-2 pour les Cougars après 30 minutes de jeu.

C'est cependant lors des 30 minutes suivantes que Sherbrooke a profité de toutes ses chances.

Le jeu clé est survenu au troisième quart quand Thomas Bertrand Hudon a marqué le majeur à la suite d'une feinte de botté de dégagement, un jeu de 41 verges. Champlain avait déjà un pied en demi-finale.

«On a gardé le même plan de match, on savait qu'on avait ce qu'il fallait pour les battre. Il ne fallait pas les prendre à la légère, en séries, tout le monde remet le compteur à zéro et les Nomades, depuis qu'ils nous ont affrontés en saison, ils ont montré du bon jeu inspiré», a dit le receveur Yanic Lessard, qui a capté une passe de touché.

«Les punitions, c'est notre gros problème. On fait de grosses percées offensives, mais on a des bulles au cerveau et on prend des mauvaises punitions et ça nous ralentit. L'important, en fin de compte, c'est la victoire.»

«Cette demi-finale contre Vanier, c'est un peu comme une revanche; on a perdu en prolongation là-bas, on aurait dû gagner. Notre équipe a gagné en maturité au fil de la saison.»

«Notre défensive a très bien fait, surtout avec les joueurs absents en raison de blessures. À l'attaque, j'aurais aimé ça qu'on soit plus solide en zone critique. Avec des vents aussi forts, c'est plus difficile de réussir les placements», a dit Jean-François Joncas.

Le duel contre Vanier est programmé pour samedi à 18 h au Collège Vanier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer