Pas de chance à prendre

Les caméras de surveillance nous montrent actuellement ces... (Photo fournie)

Agrandir

Les caméras de surveillance nous montrent actuellement ces mâles convoités de jour comme de nuit mais les choses risquent de changer à compter de samedi alors que débute la populaire saison à l'arme à feu. Les cerfs les plus rusés vont limiter leurs déplacements en présence des chasseurs.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Luc Larochelle</p>
Luc Larochelle
La Tribune

Une chronique en deux temps à 48 heures du zénith automnal qu'est la saison de chasse au chevreuil à l'arme à feu.

D'abord, question de pronostics, dosons les attentes en gardant à l'esprit que l'indice de rigueur du dernier hiver a été de 130 pour cent dans les zones 4 et 6 sud.

« Ce furent les conditions hivernales les plus difficiles depuis 2008, une année ayant été suivie de quelques saisons plus maigres pour les chasseurs. Des résultats semblables à ceux de l'an dernier seraient une excellente nouvelle. Un recul ne serait toutefois pas quelque chose d'étonnant », résume le biologiste Éric Jaccard, chargé de la grande faune en Estrie.

En hausse de 14 pour cent par rapport à la précédente, la récolte estrienne de 2013 avait confirmé la reprise observée depuis 2011 et nous avait ramenés à des résultats dans la moyenne des bonnes années. Ce cycle de croissance pourrait être brisé cette année.

Cela n'empêche toutefois pas Simon St-Onge d'entretenir de grands espoirs. Ses caméras lui envoient des signes encourageants.

« J'ai plusieurs gros mâles dans mon secteur. Comme je sais qu'ils vont se mettre à fréquenter les sites d'appâtage principalement de nuit, mon poste d'affût est ailleurs, dans une zone de transit. Ils se déplacent moins, mais ils bougent quand même et tôt ou tard, l'un d'eux va se laisser tenter par une biche en chaleur », se conditionne-t-il.

Les caméras de Simon vont travailler pour nous au cours de la quinzaine à venir. Je vous ferai rapport jeudi prochain. Faites-moi part également de vos observations.

Le camo et l'orangé

Est-ce la bataille syndicale des policiers, menée avec des pantalons de camouflage aux couleurs multiples, ou l'importation de certains vêtements américains principalement destinés aux chasseurs d'un pays où les lois varient d'un État à l'autre, toujours est-il que des chasseurs se questionnent : une veste orangée avec des imprimés de camouflage peut-elle remplacer le dossard?

Non.

Ces vestes ne respectent pas les règles du Québec, qui obligent pour chasser à l'arme à feu de porter un dossard ayant « une surface continue de couleur orangée fluorescente d'au moins 2580 cm ² s'étalant sur le dos, les épaules et la poitrine ».

Les dossards avec des imprimés corporatifs dans le dos ne répondent pas tous à ces critères. Si c'est ce que vous portez, pour vos allées et venues de prospection ou de nourrissage, aucun problème. Pour chasser, poussez le questionnement plus loin...

C'est l'exercice auquel je dois aussi me livrer, ayant l'habitude de transporter mon lunch et des vêtements de rechange dans un sac à dos... qui voile mon dossard. Comme la grande majorité des sacs proposés aux chasseurs sont foncés et que rares sont ceux ayant un rabat en tissu orangé, à peu près tous les modèles nous rendent délinquants devant à la loi.

« Les règles sont prescrites dans un souci de sécurité et c'est toujours ce qui doit primer. Il est certain que l'efficacité d'un dossard est réduite s'il est caché par un sac à dos », rappelle le sergent François Laprise du service de protection de la faune.

Les agents ne multiplient pas nécessairement les contraventions mais il ne faut jamais perdre de vue qu'ils sont en droit d'appliquer ces règles. Y'a pas de chance à prendre pour prévenir les problèmes.

En terminant, même dans une cache chauffée et fermée, les chasseurs sont tenus de porter leur dossard. Ils sont en situation de chasse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer