Quatrième défaite d'affilée

Le gardien des Gaulois, Zachary Bouthillier, a bloqué... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

Le gardien des Gaulois, Zachary Bouthillier, a bloqué une attaque du joueur des Cantonniers William Leblanc.

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(MAGOG) Les Cantonniers de Magog ne savent plus gagner. Malgré le passage vendredi à l'aréna de Magog des Gaulois du Collège Antoine-Girouard, bons derniers au classement général de la Ligue midget AAA du Québec, la formation magogoise a encaissé une quatrième défaite d'affilée, cette fois par la marque de 2-1 en tirs de barrage.

Une fusillade qui ne s'est pas éternisée alors que les deux premiers joueurs des Gaulois à se présenter devant Xavier Potvin ont trouvé le fond du filet. Pendant ce temps, Félix Meunier et William Leblanc, pourtant les deux meilleurs francs-tireurs des Cantonniers, ont échoué dans leur tentative de déjouer Zachary Bouthillier des visiteurs. En deuxième période, Meunier avait eu le meilleur sur Bouthillier en procurant les devants 1-0 à la troupe de Félix Potvin. Des moments de réjouissance qui ont été de courte durée alors que les Gaulois ont créé l'égalité moins de trois minutes plus tard.

Au cours des trois derniers jours, les Cantonniers auront été limités à un maigre but en deux parties devant leurs partisans, subissant la défaite à chaque occasion.

En panne

L'offensive est en panne et l'attaque massive des Cantonniers est à court de solutions, elle qui a qui a eu la chance à deux reprises de donner le coup de grâce aux Gaulois. Tout d'abord en fin de deuxième période en profitant d'un avantage numérique de deux joueurs pendant deux longues minutes.

En prolongation, les locaux ont eu la chance de jouer à quatre contre trois pendant deux autres minutes et le résultat final, qu'on pourrait résumer en deux mots, n'a guère été plus reluisant : échec total.

«Les gars ont bien essayé et nous avons eu nos occasions de marquer. Mais par les temps qui courent nous sommes tout simplement incapables d'acheter un but. Cependant, si on travaille aussi fort dans chacune de nos parties et avec le retour éventuel de nos joueurs blessés, on finira bien par se remettre en marche», a commenté Félix Potvin.

Cette défaite contre les derniers de classe risque-t-elle d'affecter le moral de la troupe magogoise?

«Une défaite c'est une défaite et je ne m'attarde pas à savoir contre qui ça survient. Gagne ou perd, il y a des leçons à titrer à chacune de nos parties. C'est certain qu'on se dirige dans la mauvaise direction actuellement, mais nous ne sommes pas la première équipe à traverser une période plus sombre. Il faut regarder devant nous, pas en arrière», soutient Potvin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer