LE match de l'année pour le Vert & Or

David Lessard... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

David Lessard

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Pas besoin d'être un grand expert en mathématique, ou même en football, pour constater que le match de samedi entre le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke et les Stingers de Concordia est capital pour l'équipe sherbrookoise.

Avec deux parties à disputer au calendrier régulier 2014, Concordia occupe le troisième rang du classement québécois avec une fiche de 4-2, tandis que le Vert & Or est positionné tout juste derrière, au quatrième et dernier échelon donnant accès aux séries, avec une fiche de 3-3.

Et comme les deux équipes se sont déjà affrontées à une reprise, soit le 19 septembre à Montréal, une victoire de 29-22 des Stingers, le Vert & Or doit non seulement gagner son match de samedi après-midi, mais il doit le faire par au moins huit points s'il veut avoir l'avantage lors d'un éventuel bris d'égalité entre les deux formations, à la fin de la saison.

Ceci dit, il s'agit d'un scénario hypothétique pour l'instant puisque les deux formations auront un dernier match à disputer cette saison avant de considérer le bris d'égalité.

Concordia affrontera alors les Redmen de McGill alors que le Vert & Or visitera les Gaiters, à Bishop's.

Dans un cas comme dans l'autre, l'enjeu est simple pour les deux équipes; éviter d'affronter le Rouge et Or de l'Université Laval au premier tour éliminatoire.

Information intéressante à l'aube de ce duel; le Vert & Or a une fiche de 9-8 à vie contre Concordia, soit une fiche parfaite de 7-0 à domicile, mais une fiche de 2-8 au domicile des Stingers.

Ces derniers ont été impressionnants jusqu'ici en 2014; ils ont d'ailleurs marqué plus de points que Sherbrooke et ils en ont accordé moins.

« Plein de petites choses n'ont pas tourné rond lors de notre premier match contre les Stingers, mais en gros, on a manqué de préparation. Lorsqu'on regarde notre saison jusqu'ici, ce match-là, c'est la déception. Notre objectif était de nous améliorer chaque semaine et là, on a régressé. Et tout le monde est à blâmer là-dedans, joueurs et coachs. En même temps, il y a eu le début d'une prise de conscience collective et on a commencé à jouer du football plus inspiré à partir de ce moment », a noté l'entraîneur-chef David Lessard.

Premier vrai test pour l'attaque des Verts

Si Sherbrooke veut non seulement battre les Stingers, mais étirer sa saison 2014 le plus longtemps possible, il devra profiter d'un effort soutenu de son attaque.

Justement, lors de ce premier duel Stingers-Vert & Or, l'attaque sherbrookoise avait cumulé 472 verges de gain, mais n'avait été en mesure que de produire un seul touché offensif, inscrit à 33 secondes de la fin.

D'ailleurs, le Vert & Or n'a inscrit que 14 touchés à ses 20 périples dans la zone payante, cette saison, soit un pourcentage d'efficacité de 67 %.

Les Stingers, pourtant pas connus comme une force de frappe offensive, ont marqué 10 touchés en 12 tentatives (83 %).

« C'est en effet un gros test pour nous; il faut terminer nos séquences offensives avec des touchés, soit en utilisant la même recette pour mettre le ballon dedans qu'on aura utilisé pour arriver à la zone payante. Le plan de match est clair, tout le monde est relativement en santé, je m'attends à un bon match », a dit David Lessard.

Élément non négligeable, le Vert & Or saura, dès les premières minutes de son match, s'il a une place assurée en séries 2014; en effet, une victoire des Carabins de l'Université de Montréal contre les Gaiters, lors d'un match disputé à Bishop's à compter de 13 h, de l'autre côté de la montagne, confirmera l'entrée en séries des Verts.

En même temps, les Gaiters de Bishop's (1-5) ne sont pas mathématiquement morts; une victoire contre Montréal jumelée à une victoire de Concordia, suivie d'un gain des Mauves contre les Verts, la semaine prochaine lors de la Coupe du maire, et ce sont plutôt les Gaiters qui passeraient en séries.

Des scénarios compliqués, mais une fin de saison excitante!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer