Sherbrooke prépare la fête au volleyball

Quelque 900 athlètes sont attendus les 1er et... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Quelque 900 athlètes sont attendus les 1er et 2 novembre à l'occasion de l'Omnium Volleyball Québec Vert & Or. Pour les accueillir, Denis Fontaine, président du club Envolley , Louise Bourgault, présidente de la Chambre de commerce de Shebrooke, Annie Martin, porte parole de l'événement, Martin Gérin-Lajoie, directeur général de Volleyball Québec, et Jean-Pierre Boucher, directeur général du service du sport et de l'activité physique de l'UdeS, unissent leurs forces.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) L'Université de Sherbrooke sera l'hôte de l'Omnium Volleyball Québec Vert & Or les 1er et 2 novembre. L'évènement rassemblera 900 d'athlètes de 15 à 18 ans, regroupés en 50 équipes du Québec, de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick.

Les équipes formées d'athlètes de 15 et 16 ans s'affronteront le samedi, alors que les formations des 17 et 18 ans prendront place dans les gymnases de l'UdeS le dimanche.

Cinq équipes représenteront Sherbrooke. « Nous en avons deux chez les garçons, une équipe de 16 ans et une de 18 ans. Du côté des filles, il y a une équipe de 15 ans, une de 16 ans et une autre de 17 ans », explique Denis Fontaine, président du club Envolley.

Dans tous les cas, il s'agit de formations nouvelles. « Les équipes viennent tout juste d'être formées. Ce sera leur première compétition cette saison avant d'évoluer dans un circuit provincial. Il faut dire que certains des athlètes que nous avons évoluent au niveau élite, ce sera donc un bon calibre », souligne M. Fontaine.

Plus qu'une compétition

Pour la 48e édition, Volleyball Québec a décidé de modifier la programmation du tournoi. « En plus d'être une compétition relevée et bien organisée, l'Omnium sera une grande fête du volleyball! Nous retrouverons des jeux d'habiletés ouverts aux athlètes, aux entraîneurs, mais également au grand public. Il y aura, entre autres, une zone où il sera possible de tester la vitesse de son attaque grâce à un radar », explique la présidente d'honneur de l'événement, l'olympienne Annie Martin.

Parmi les nouveautés, on retrouve également une zone des exposants, une zone famille, un encan silencieux et un souper-conférence animé par Annie Martin et son ancienne coéquipière Marie-Andrée Lessard, le 1er novembre.

« Marie-Andrée et moi, ce qui nous a marquées dans notre parcours, c'est que parfois on est tombé dans l'excès, on voulait dépasser les limites, toujours être meilleures. Puis, on avait le sentiment que ce n'était jamais assez et finalement on avait plus tellement de plaisir à pratiquer notre sport. Pourtant, on voulait retrouver l'enthousiasme que l'on avait au début, quand tu commences à pratiquer ton sport et que tu trippes. Et c'est ça le but de la conférence, expliquer à ces jeunes qui commencent comment nous avons réussi à retrouver cet équilibre, à retrouver ce côté plaisant tout en jouant sur un circuit international où il y a beaucoup de pression et de l'argent en jeu », souligne l'olympienne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer