Le pied en or de Marie-Ève Jacques

Marie-Ève Jacques... (Photo fournie)

Agrandir

Marie-Ève Jacques

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le talent offensif de Marie-Ève Jacques a été une nouvelle fois reconnu samedi dernier lors du Tapis rouge du soccer québécois.

Grâce à une saison remarquable où elle a marqué pas moins de 20 buts en première division senior, l'attaquante sherbrookoise qui s'alignait avec les Verts de Sherbrooke a hérité du Soulier d'or pour une troisième saison consécutive dans sa catégorie. Jacques n'a toutefois pas été en mesure de répéter son exploit de l'an dernier alors qu'elle avait mis la main sur le Ballon d'or, remis à la joueuse par excellence. L'athlète est cependant repartie avec le Ballon d'argent lors de l'événement réunissant les meilleurs athlètes de niveau AAA et semi-professionnels du Québec.

«J'étais contente d'être finaliste, mais je ne m'attendais pas à le recevoir. C'est plaisant de voir que mes efforts aient été récompensés et que la Fédération ait remarqué mon travail, mais il y a beaucoup de filles de qualité et la saison que j'ai eue, c'est tout de même grâce aux filles avec qui j'ai joué», fait-elle remarquer.

La Sherbrookoise soutient qu'elle aurait échangé sans problème ses honneurs individuels en retour d'une présence au Championnat canadien, que les Verts ont ratée de peu en s'inclinant en finale cet été.

«C'était une saison haute en émotions, parce que c'était la dernière année de pas mal de filles, comme Anne-Marie Lapalme et possiblement Andréanne Gagné et Élise Turcotte. On avait vraiment une bonne équipe pour aller au Championnat canadien et ç'a été difficile de perdre en finale. J'aurais préféré ne pas gagner de prix individuels et gagner en finale pour que les efforts de toutes les filles soient récompensés; on a vraiment eu une belle saison.»

Vers les Universiades

Après sa saison avec le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, Marie-Ève Jacques troquera le soccer pour l'athlétisme cet hiver, où elle participera aux épreuves de 300 m et 600 m. Si elle dit ne pas être certaine d'être de retour avec les Verts l'été prochain, elle n'entend pas accrocher ses crampons pour autant. Jacques compte plutôt faire partie de l'équipe canadienne qui participera aux Universiades, à Gwangju, en Corée du Sud.

«J'avais fait le camp à ma première année universitaire, mais j'avais été retranchée; je revenais d'une blessure et ça faisait un petit bout de temps que je n'avais pas touché le ballon. Cette fois, j'aimerais pouvoir le faire au complet», espère celle qui complète actuellement un baccalauréat en administration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer