Un marathonien champion du XTrail

Maxime Leboeuf... (Photo fournie)

Agrandir

Maxime Leboeuf

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Maxime Leboeuf s'est peut-être découvert des nouveaux talents lors de son passage au XTrail d'Orford en fin de semaine. À sa grande surprise, Leboeuf, originaire de Québec, s'est avéré le coureur le plus rapide lors de l'éreintante épreuve reine de 23 km en sentiers.

«Je m'amenais ici avec la seule intention de faire une course intelligente et de m'amuser. Alors, de me retrouver avec la victoire, moi un spécialiste de la route, ça m'étonne un peu», a souligné le nouveau champion qui n'a pas été sans traverser des moments douloureux, chemin faisant vers sa victoire qu'il a signée au bout de 1 h 58 m.

«C'est quand même assez plat dans la première portion du parcours et j'étais très à l'aise. Mais dès qu'on met les pieds dans le Sentier des Crêtes, on entre dans un autre monde qui m'a fait voir des étoiles dans certaines montées. J'ai dû marcher à quelques reprises pour reprendre mes forces», a déclaré Leboeuf qui s'est retrouvé les quatre fers en l'air et le visage presque dans la boue dans la dernière descente qui mène à l'arrivée.

«J'ai jeté un coup d'oeil par-dessus mon épaule pour voir si l'avance que je détenais sur Allister Gardner (qui a terminé deuxième) était suffisante pour justement me permettre de ralentir la cadence et faire preuve de prudence. Dans le temps de le dire j'ai perdu l'équilibre pour me ramasser face au sol. J'en riais dans les derniers mètres tellement c'était amateur de ma part.»

Nouvelle passion

Le coureur en sentiers qui s'ignorait en Maxime Leboeuf vient peut-être de se trouver une nouvelle passion, à tout le moins une autre raison pour continuer à courir. «Dans un marathon, tout est basé sur le chrono. Tu adoptes une vitesse de croisière et tu tentes de la maintenir du premier au dernier kilomètre. Dans des sentiers, la dynamique est totalement différente. Tu glisses, tu te relèves, il y a les roches, les racines avec lesquelles tu dois composer. Impossible de trouver ça monotone», de confier celui qui a aussi signé le tour de force de triompher à sa première présence au XTrail d'Orford.

Chez les femmes, Rachel Paquette de Victoriaville a mis un peu moins de 2 h 30 m pour franchir la ligne d'arrivée et concrétiser sa victoire.

À l'épreuve de 20 km qui ne passait pas par le Sentier des Crêtes, les victoires furent celles de Sébastien Roulier de Sherbrooke et Katrina Driver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer