Fitzpatrick blanchit les Voltigeurs

Evan Fitzpatrick... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Evan Fitzpatrick

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Evan Fitzpatrick a réalisé le premier blanchissage de sa jeune carrière dans la LHJMQ dimanche face aux Voltigeurs de Drummondville. Dans un match pour hommes, le Phoenix a remporté au compte de 2-0 la deuxième et dernière manche de cette fin de semaine des rivalités.

Dès le départ, Mikael Sabourin a tenu à ralentir les ardeurs des Voltigeurs en invitant le géant Hunter Leishman à valser après une solide mise en échec offerte par ce dernier. Le petit guerrier du Phoenix a eu le dessus en renversant son adversaire, mais a été puni pour avoir été l'instigateur.

Malgré les deux pénalités décernées au Phoenix et les trois punitions des Voltigeurs, aucun but n'a été marqué durant la première période.

Evan Fitzpatrick (11 arrêts) et Joe Fleschler (12 arrêts) ont ainsi été parfaits.

La robustesse à l'honneur

À la reprise du jeu au second tiers, les 2849 spectateurs présents au Palais des sports ont eu droit à du jeu encore plus animé : de nombreux attroupements après le coup de sifflet, de sévères mises en échec et des échanges verbaux plus fréquents.

Les arbitres ont sévi à quelques occasions en offrant d'ailleurs deux pénalités pour plongeon aux joueurs du Phoenix.

Reste à savoir maintenant si les officiels ont été influencés par les propos tenus par l'entraîneur des Voltigeurs Martin Raymond, qui a accusé les Sherbrookois de tomber un peu trop facilement vendredi soir.

À la 13e minute de l'engagement, Fleschler a été le premier portier à céder.

Kay Schweri a effectivement profité d'un retour pour pousser la rondelle dans une cage vide, portant ainsi la marque à 1-0.

Invité à laisser tomber les gants à plusieurs reprises par les joueurs des Voltigeurs, Simon Desbiens a finalement dû se mesurer à Frédéric Aubé après l'avoir frappé au centre de la patinoire.

Desbiens a toutefois été expulsé de la rencontre pour lui avoir enlevé le casque durant l'empoignade.

Une fois la sirène entendue, les deux équipes ont poursuivi la bousculade question de mettre la table pour la troisième période.

L'indiscipline des Voltigeurs

L'intensité n'a pas baissé d'un seul cran lors du dernier vingt.

Pendant que les Voltigeurs continuaient à se montrer indisciplinés comme vendredi lors du dernier match entre les deux clubs, le Phoenix en profitait pour doubler son avance grâce à Raphaël Lafontaine qui a récupéré son propre retour lors du second avantage numérique de la période pour les Sherbrookois.

Peu après, Lafontaine a réagi aux attaques de la peste Joey Ratelle et de bons coups ont été portés de part et d'autre lors de cette bagarre. Ratelle a été expulsé de la rencontre pour ne pas avoir attaché son chandail.

La frustration se faisait soudainement sentir du côté du banc des Drummondvillois, qui ont vu une fois de plus la victoire leur échapper à cause de leur manque de discipline.

Fitzpatrick a bloqué les 26 tirs dirigés vers lui alors que le Phoenix a lancé à 33 reprises.

Avec son deuxième triomphe en trois jours, le Phoenix affiche 20 points au classement et trône au sommet du classement de sa division.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer