Sherbrooke écrase McGill 45-0

Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke n'a pas fait dans la dentelle samedi... (Collaboration spéciale, RYAN REISERT, U.McGILL)

Agrandir

Collaboration spéciale, RYAN REISERT, U.McGILL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke n'a pas fait dans la dentelle samedi après-midi lors de son duel face aux Redmen de l'Université McGill en l'emportant de manière décisive 45-0 lors d'un match disputé au Stade Percival-Molson de Montréal.

C'est la première fois depuis 2007 que le Vert & Or réussit à blanchir son adversaire, soit depuis sa victoire de 44-0 aux dépends de Saint-Francis-Xavier, le 20 octobre 2007 à Sherbrooke.

Affrontant un adversaire qui a déjà un genou au sol cette saison non seulement en raison de son piètre rendement sur le terrain (0-6), mais avec plusieurs éléments extérieurs de distraction, le Vert & Or a malgré tout enclenché les vitesses au fur et à mesure que le match progressait.

Sherbrooke se retrouve désormais avec une fiche de 3-3 en saison 2014, toujours installé au 4e rang du classement du football universitaire québécois, à un match des Stingers de Concordia et du 3e rang, détenu par les Stingers de Concordia (4-2), les prochains adversaires du Vert & Or, la fin de semaine prochaine à Sherbrooke.

Le Vert & Or a méthodiquement étendu ses tentacules offensives sur l'unité défensive des Rouges en installant son jeu au sol.

Tous les porteurs en vert ont en effet connu du succès dans ce match; David Dumas Goulet (98 verges), Alexandre Aubé (67 verges), Simon Benoît (55 verges) et Isaac Lauzon (49 verges) ont constamment pilonné le front défensif de McGill derrière leur inspirée ligne offensive pour un impressionnant total de 283 verges.

Jérémi Roch (14 en 22 pour 182 verges de gain et trois touchés) a rejoint le receveur Guillaume Racine-Tessier sur 14 verges pour le premier majeur du Vert & Or, au début du 1er quart.

Malgré de belles percées, Sherbrooke est rentré au vestiaire en avance 14-0 même s'il dominait la rencontre. La pauvre offensive des Redmen, menée par la recrue Pierre-Luc Moquin, n'a récolté que quatre verges nettes d'attaque lors des 30 premières minutes.

Les Verts ont tout simplement été dominant au troisième quart, profitant de toutes les largesses des Redmen; Roch a concrétisé à Guillaume Paquet sur 25 verges dans les premiers souffles du troisième quart et on a senti les Rouges mettent un genou par terre.

D'ailleurs, Paquet a terminé son «match» avec quatre attrapés pour 70 verges et son majeur et ce, malgré le fait qu'il a été cloué au banc pour la première demie, lui qui a manqué l'autobus de l'équipe ce matin...

Blanchard, toujours de Roch, sur 16 verges et Aubé, sur cinq verges, cette fois de Mathieu Loranger, venu relever Jérémi Roch, ont poursuivi le massacre.

Isaac Lauzon a complété sur une course de cinq verges en fin de match.

Au total, le Vert & Or a amassé 524 verges contre seulement 144 verges pour les Redmen.

En défensive, les Sherbrookois ont réussi quatre rabattements du quart, par Rami Saintus, Maxime Dugas, Alexandre Gariépy et Francis Guay, en plus d'une interception réalisée par Jean-Philippe Huot.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer