Première victoire pour les Gaiters

Le porteur de ballon Vincent Davignon (à droite) a connu... (Courtoisie Derek Drummond Université McGill)

Agrandir

Le porteur de ballon Vincent Davignon (à droite) a connu un excellent match pour les Gaiters, jeudi, à Montréal.

Courtoisie Derek Drummond Université McGill

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Ce ne fut peut-être pas très joli par moment, mais les Gaiters de l'Université Bishop' s ont finalement remporté leur première victoire de la saison 2014 jeudi soir à Montréal, alors qu'ils ont eu difficilement raison des Redmen de McGill 17-13.

Ce match entre les deux programmes anglophones, disputé à quelques jours de l'Action de grâce, était affectueusement surnommé le « Turkey Bowl » ou encore, match des dindes.

Sans pour autant affubler les deux équipes du nom de la volaille en question, disons simplement que McGill et Bishop' s voulaient à tout prix cette victoire, eux qui présentaient tous deux une fiche de 0-4.

Des ballons échappés, des passes interceptées, des bottés bloqués ou complètement ratés et des pénalités à profusion; voilà ce qui a été servi en accompagnement aux amateurs présents au Stade Percival-Molson.

Mais comme au golf, c'est le pointage final sur la carte qui compte. Et les Gaiters ont eu le dessus à ce niveau.

Après une première demie anémique en attaque, les Gaiters ont marqué 10 points en un peu plus de deux minutes vers la fin du troisième quart pour prendre les devants pour de bon dans le match, une avance qu'ils ont maintenue, tant bien que mal, jusqu'à la fin.

Vincent Dubé a d'abord réussi un placement de 30 verges et le quart Travis Eman, sur une verge, inscrivait son deuxième touché au sol du match, propulsant les Gaiters en avance 17-10.

D'ailleurs, les Gaiters ont joué au yo-yo avec leurs pivots contre les Redmen, alternant le jeu de Shane McDonald, d'Eman et même du troisième quart, Alexandre Bouffard, lancé dans la mêlée au quatrième quart.

Malgré ces substitutions, l'attaque aérienne fut particulièrement mauvaise avec un cumulatif de sept passes complétées en 17 tentatives et deux interceptions pour 53 verges.

Les Gaiters ont donc couru la balle, notamment avec Vincent Davignon. Le jeune homme de Sherbrooke a amassé 81 verges en 13 courses et il a été solide.

« Cette victoire, on l'attendait pas mal! On croyait en avoir au moins deux de plus à ce temps-ci de l'année, mais il n'y a pas de meilleur feeling que gagner. On n'a pas une saison facile, mais on ne baisse pas les bras. »

« Ça fait partie de mes meilleurs matchs, j'étais content d'être partant et de jouer tout le match et d'être plus impliqué. Ça fait deux ans que j'attends ce moment-là! J'avais quand même beaucoup de pression sur les épaules, car je remplaçais Ronlee, qui est tout un athlète. J'ai donné tout ce que j'ai pu », a dit Davignon, qui a remplacé au pied levé Ronlee King Fileen (meneur au Québec pour les verges au sol avec 372).

« Vincent a eu un super match, il est vraiment tough. Il a fait de belles courses et on en a profité. Vincent Pruneau n'est pas loin derrière aussi. On a une belle profondeur à cette position. On est très contents, ce sont des jeunes joueurs qui seront là pour un bout encore. »

L'entraîneur-chef Kevin Mackey n'a donc pas chômé lors de ce match où il a amené plusieurs changements à son personnel en cours de match.

« On suit la courbe de progression, nos trois pivots apprennent, on doit vivre avec leurs erreurs et continuer à travailler avec eux. Les receveurs doivent vraiment améliorer leur jeu, on a échappé trop de ballons ce soir encore », a-t-il mentionné.

Joël Houde s'illustre

Malgré la cinquième défaite, les Redmen de McGill ont de quoi se réjouir en regardant le jeu du jeune pivot Joël Houle.

La recrue provenant du Noir et Or de Valleyfield (collégial division 3) a complété 23 de ses 41 passes pour 214 verges et deux interceptions. Il a aussi couru pour 24 verges.

Appelé à remplacer Dallon Kuprowski, victime d'une commotion, Houle va peut-être forcer les Rouges à lui conserver le poste de partant.

« On a fait des erreurs, les jeux étaient là, mais un échappé, une mauvaise lecture, un mauvais bloc et on n'a pu concrétiser nos poussées offensives. Je crois que c'est ce qui a fait la différence, on a bien fait progresser le ballon, mais on n'a pas compléter nos séquences », a dit le jeune homme, qui a été rabattu quatre fois derrière sa ligne de mêlée.

« C'est un ajustement pour moi, que tu viennes de la division 1 ou 3, je suis encore en mode adaptation. Je suis exigeant envers moi-même, mais je suis en processus d'apprentissage. Je fais beaucoup de travail en vidéo, je veux m'améliorer. Il me reste encore beaucoup à apprendre. »

Les Gaiters seront à Québec dimanche dans un peu plus d'une semaine afin d'y affronter le Rouge et Or.

Partager

À lire aussi

  • Duel d'équipes en difficulté à Montréal

    Sports

    Duel d'équipes en difficulté à Montréal

    Ce n'est peut-être pas le duel le plus sexy du calendrier de football universitaire, mais pour les Redmen de McGill et les Gaiters de l'Université... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer