Phoenix: un 3e joueur de 20 ans à tout prix?

Liam O'Brien... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Liam O'Brien

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis le départ définitif de Liam O'Brien, retenu par les Capitals de Washington, le Phoenix de Sherbrooke se retrouve avec deux joueurs de 20 ans alors que le règlement en permet trois par équipe. Est-ce que ce changement inattendu poussera le directeur-gérant Patrick Charbonneau à obtenir un 3e joueur de 20 ans à tout prix? La réponse est non.

Le Phoenix pensait avoir réalisé un coup de maître à la fin de mai en cédant Alex Sills et un choix de 2e ronde aux Huskies de Rouyn-Noranda en retour de leur capitaine de 20 ans, Liam O'Brien. Et avec raison.

Aujourd'hui, c'est plutôt le directeur-gérant des Huskies qui se félicite d'avoir accepté l'offre.

Personne n'aurait pu deviner que Liam O'Brien aurait si bien fait au camp des Capitals, allant même jusqu'à se dénicher un poste sur le 4e trio en début de saison dans la LNH.

Au pire, on le voyait disputer quelques matchs dans la Ligue américaine de hockey avec les Bears de Hershey.

O'Brien est devenu le joueur Cendrillon du camp 2014 de la LNH en réalisant cet exploit.

Le Phoenix était donc confiant de le voir porter les couleurs du club sherbrookois. Tellement, qu'aucune compensation n'a été demandée aux Huskies au cas où que leur ancien capitaine demeure chez les professionnels.

Le risque était mince, mais Charbonneau l'a pris et a finalement perdu son pari.

Maintenant, comment réagir à cette situation?

Le Phoenix connaît sa part de succès depuis le début de la campagne. La chimie est meilleure que jamais entre les joueurs sherbrookois. L'ambiance dans le vestiaire aussi.

Sachant que l'organisation vise les grands honneurs la saison prochaine, mais que le Phoenix cause la surprise jusqu'à maintenant, est-ce que le DG du Phoenix sera tout de même porté à effectuer une transaction afin d'améliorer son club dès cette année? Probablement.

Mais une chose est sûre : jamais il n'hypothèquera le futur pour se munir d'un 3e et dernier joueur de 20 ans.

Pas question de céder un choix élevé au repêchage. Il faut avouer que le Phoenix ne possède pas la banque de sélections la plus garnie de la LHJMQ.

Et surtout, pas question de laisser un jeune joueur dans les gradins alors qu'il peut acquérir de l'expérience dès cette année question d'être fin prêt pour l'an prochain, la grosse saison du Phoenix.

Si on se fie à l'alignement officiel des autres formations du circuit Courteau, on se rend compte que cinq équipes possèdent un surplus de hockeyeurs qui en sont à leur dernière saison d'admissibilité chez les juniors (voir le tableau).

Patrick Charbonneau pourrait se montrer patient. D'ici la période des Fêtes, plus le temps passera, plus la valeur des joueurs de 20 ans diminuera.

Surtout en sachant que le Phoenix demeure sur papier la seule formation à la recherche d'un joueur de 20 ans.

D'ailleurs, oubliez le retour de Mathieu Laverdure, qui a été remercié avant même que le camp ne soit commencé. Mettez aussi une croix sur l'ajout d'un Européen ou d'un gardien.

Bref, est-ce que le Phoenix pourrait maintenir son alignement actuel? Oui. Possédant déjà une belle profondeur, les postes à combler seront encore plus rares lorsque tous les blessés du Phoenix reviendront au jeu.

Patrick Charbonneau a certainement contacté chaque formation ayant un surplus de 20 ans. Il serait prêt, selon moi, à offrir une monnaie d'échange raisonnable.

Mais à quoi bon se munir d'un joueur moyen qui ne fera que prendre la place d'un jeune? Et pourquoi donner beaucoup afin d'acquérir un hockeyeur de premier plan pour finalement nuire à l'alignement des saisons futures?

Bref, gageons que le dossier complexe des joueurs de 20 ans se trouve au sommet des priorités chez le Phoenix.

Pour l'instant, aucun sentiment d'urgence ne règne toutefois entre les murs du Palais des sports

ARMADA :

Daniel Walcott (D)

Marcus Hinds

Nikita Jevpalovs (E)

Danick Martel

SCREAMING EAGLES :

François Brassard (G)

Charles-Éric Légaré

Kyle Farrell

Cameron Darcy

VOLTIGEURS :

Julien Leduc (D)

Charles-David Beaudoin (D)

Jérôme Verrier

Christophe Lalancette (B)

REMPARTS :

Taylor Burke

Adam Chapman

Kurt Etchegary

Marc-Olivier Roy

CATARACTES :

Sébastien Gauthier (D)

Marvin Cüpper (G+E)

Olivier Caouette

Félix-Antoine Bergeron

*(D) : Défenseur

*(G) : Gardien

*(E) : Européen

*(B) : Blessé

Partager

À lire aussi

  • O'Brien s'attaque à Prust

    Sports

    O'Brien s'attaque à Prust

    La première expérience de Liam O'Brien dans la Ligue nationale de hockey fut courte, mais intense hier face au Canadien. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer