• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Kim Boutin gagne sa place avec l'équipe nationale 

Kim Boutin gagne sa place avec l'équipe nationale

Kim Boutin... (Photo PC)

Agrandir

Kim Boutin

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La patineuse de vitesse Kim Boutin a fait d'une pierre, deux coups lors de sa première course en 1000 m senior il y a deux semaines.

La Sherbrookoise n'a pas seulement décroché la première place, elle a finalement été sélectionnée par Équipe Canada pour faire partie de l'équipe nationale de patinage de vitesse courte piste lors des prochaines épreuves de Coupe du monde qui se dérouleront cet automne. Une première au niveau sénior pour la patineuse de 19 ans.

« Je suis excitée et je suis contente qu'on voit un potentiel en moi et qu'on m'envoie en Coupe du monde! » s'enthousiasme Kim Boutin.

« Ça va être incroyable de participer à celle de Montréal avec tout le monde derrière moi. »

L'athlète qui demeure présentement à Montréal fera partie d'un contingent de 12 patineurs et patineuses, dont l'Olympienne Marianne St-Gelais, qui amorceront la saison de la Coupe du monde à Salt Lake City du 7 au 9 novembre. Selon Boutin, ses coéquipières ont eu leur rôle à jouer dans sa victoire lors des qualifications.

« Valérie (Maltais) et Marianne apportent de l'expérience dans le groupe. Ça fait un an qu'on s'entraine ensemble et ça va super bien. Le fait d'avoir gagné mon 1000 m aux sélections, ça montre que j'ai appris d'elles et que j'ai pu le reproduire en course. »

Au total, la saison d'automne en Coupe du monde comporte quatre épreuves. En plus de l'étape de Salt Lake City, les Canadiennes seront à Montréal, du 14 au 16 novembre, avant de faire escale à Shanghai, du 12 au 14 décembre, et termineront leur calendrier Séoul, en Corée, du 19 au 21 décembre. Kim Boutin compte profiter des épreuves pour emmagasiner un maximum d'expérience afin de s'améliorer.

« Je suis encore jeune, alors je ne veux pas me mettre trop de pression. Je suis plus excitée que stressée. Je pense que la sélection me stressait davantage. Maintenant que je suis classée, je veux accumuler de l'expérience, voir comment les autres coursent, et arriver avec la même agressivité que j'avais aux sélections. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer