Le Phoenix renoue avec la victoire

Matej Beran déjoue la vigilance du gardien des... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Matej Beran déjoue la vigilance du gardien des Tigres, François Tremblay, pour le deuxième du Phoenix.

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Turgeon
Pierre Turgeon
La Tribune

(Sherbrooke) Francis Desrosiers avait ramené de Montréal un peu de Carey Price et Simon Desbiens avait des choses à se faire pardonner. Tous deux ont largement contribué à relancer le Phoenix qui a  mis fin à une séquence de 11 revers consécutifs en l'emportant 3-2 sur les Tigres de Victoriaville, mercredi soir devant 2249 amateurs réunis au Palais des sports.

Francis Desrosiers avait ramené de Montréal un peu de Carey Price et Simon Desbiens avait des choses à se faire pardonner. Tous deux ont largement contribué à relancer le Phoenix qui a  mis fin à une séquence de 11 revers consécutifs en l'emportant 3-2 sur les Tigres de Victoriaville, mercredi soir devant 2249 amateurs réunis au Palais des sports.

Dans un match où Daniel Audette a obtenu son 100e point dans la LHJMQ. Le joueur de 17 ans n'a mis que 114 matchs pour atteindre cet important plateau. Le Phoenix s'est rapproché à un seul point des Cataractes, des Sea Dogs et une participation aux séries éliminatoires.

Le Phoenix n'a certainement pas entamé ce match comme une équipe éliminée. Tout au contraire, il a offert une de ses meilleures prestations non seulement pour tenir tête aux Tigres, mais pour prendre les devants 1-0 à la suite d'une autre excellente manoeuvre du jeune défenseur de 16 ans Jérémy Roy.

Comme il le fait de plus en plus souvent, Roy a lui-même transporté la rondelle en avantage numérique, décoché un tir et parti lui-même vers le retour. Il a totalement pris par surprise les défenseurs Julien Leduc et Lukas Pozgay ainsi que le gardien François Tremblay qui n'a pu résister à sa poussée.

Le Phoenix a aussi créé d'autres belles occasions de marquer, mais ni Jean-François Lavoie, ni Daniel Audette n'ont pu en profiter. À l'autre bout, le Phoenix peut dire merci à son gardien Francis Desrosiers qui s'est donné des allures à la Carey Price par son calme devant les tirs des Tigres, principalement dans la dernière minute du premier vingt lorsque les Tigres ont vraiment sorti les griffes...

Les Tigres ont entrepris le deuxième vingt avec la même fougue, mais c'est le Phoenix qui s'est montré opportuniste. D'abord Matej Beran qui venait d'éprouver toutes les difficultés à sortir la rondelle de son territoire, a continué de patiner vers le filet des Tigres, une rondelle libre s'y présente et soudainement c'était 2-0 pour les Sherbrookois. Chose certaine, Beran est à Sherbrooke pour ses qualités devant le filet rival et non pour sortir la rondelle de sa zone...

Peu de temps après, l'inévitable s'est produit quand les Tigres ont finalement réussi à déjouer Francis Desrosiers, mais il a fallu un tir de Cameron Yarwood qui a dévié sur un joueur du Phoenix pour en venir à bout. Simon Desbiens qui disputait un de ses meilleurs matchs dans l'uniforme du Phoenix a par la suite surpris François Tremblay avec un tir haut où il avait peu d'angle. C'était le deuxième but des Sherbrookois en autant d'avantages numériques.

 Philippe Hudon a réduit l'écart à 3-2 tard au dernier tiers.

 Le Phoenix quitte Sherbrooke jeudi matin pour Baie-Comeau où il jouera vendredi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer